Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Madagascar pillé pour son bois
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Madagascar pillé pour son bois

La récente inscription au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO des parcs forestiers de Marojejy et de Masoala, à Madagascar, n’a semble-t-il pas suffi à dissuader les trafiquants de venir prélever du bois illégalement dans ces forêts primaires. Profitant du contexte de crise politique qui frappe le pays depuis quelques mois, les trafiquants pillent ces réserves pourtant protégées afin de récolter deux essences de bois précieuses que sont l’ébène et le palissandre ou bois rouge.

D’après France Nature Environnement (FNE), dans le parc de Masoala, plus de 1000 personnes auraient abattu des bois de rose et d’ébène depuis le début de l’année, avant de les débiter en billes et de les acheminer par la rivière jusqu’à l’embouchure. Là, la marchandise est embarquée à bord de navires dont 90 % seraient à destination de la Chine.

Concernant le parc de Marojejy, très difficile d’accès, les trafiquants délèguent à des collecteurs, lesquels vont eux-mêmes recruter des volontaires dans les villages voisins.

Ayant réagi tardivement, le gouvernement a fait passer une décision de refus d’exportation et a finalement stoppé quelque 176 containers de bois illégal. Grâce à cette victoire sur cette voie de passage, le parc de Marojejy a pu être protégé. Toutefois, il n’en va pas de même pour Masoala, où la coupe se poursuit. La guerre est d’autant plus loin d’être gagnée que les trafiquants ne payent pas leurs amendes et déclarent attendre un prochain gouvernement, plus conciliant, afin de pouvoir reprendre leurs exportations.

Pour mettre un terme à ces agissements qui affectent tant les populations locales que leur économie et leur environnement, les associations environnementales en appellent à une prise de conscience de la communauté internationale.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Handpietro
19 septembre 2009 - 0 h 00 min

J’ai moi même habité prés du merveilleux Parc de Masoala pendant huit années. Le trafic du bois se fait à l’échelle du Pays, tous les négociants chinois d’Antalaha et de Maroansetra sont connus, ils payent les autorités quelles qu’elles soient, le problème du bois, c’est le problème de la corruption généralisée de toutes les autorités, de la Préfecture locale au gouvernement à Tana, en passant bien sur par les douanes, administration la plus corrompu de toutes. Si vous réussissez à éradiquer la corruption, le problème des forêts de Madagascar sera presquie résolu. Mais dans combien de siècles ?….
L’embarquement des billes de bois de rose se fait au grand jour, je peux même vous montrer des photos prises sur le port.


cuicui
20 septembre 2009 - 0 h 00 min

On reste attérés devant tant de bétise en notre siècle.Personne n’a donc l’idée de cultiver ces bois légalement à MADAGASCAR ou en AMAZONIE comme on le fait pour les bois européens et tout le monde sera content, du producteur au consommateur et la nature sera préservée.


gag46
20 septembre 2009 - 0 h 00 min

Nous sommes tous responsables lorsque nous achetons des meubles ou autres objets faits de cette matière: qu’ils viennent de chine ou d’ailleurs.


Soase
20 septembre 2009 - 0 h 00 min

c’est pas nouveau ! c’est une république bananière formée par la France. Quand ils n’auront plus rien, ils comprendront enfin ! Rien de tel que les chinois qui ne respectent strictement rien ni personne pour piller le monde entier et traiter les autres comme des esclaves du reste. Madagascar, Les thailandais, sud africains, réunionais, français, leur prennent tous leurs cristaux et leurs terres, les japonais, leur poisson, les américains, leur ilménite etc….C’est sacndaleux !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
36

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS