Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’ours polaire, une espèce négligeable face au thon ????
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’ours polaire, une espèce négligeable face au thon ????

Aujourd’hui, à Doha lors de la conférence de la CITES (1), le thon rouge a fait l’objet de toutes les attentions. Même après le rejet de son classement en annexe I pour interdire son commerce international, le thon continue de susciter de très nombreuses réactions et les communiqués de presse se bousculent, qu’il s’agisse des associations ou du ministère de l’écologie.

Ce dernier, prenant acte du rejet des propositions monégasque et européenne, souligne que la France n’entend pas en rester là. A ce titre, une proposition de soutien d’un classement du thon en annexe II, moins contraignante que l’annexe I en ne visant qu’à un strict encadrement du commerce, devrait être prochainement faite à l’Union européenne.

Cet important lobbying, tant associatif que politique, dont bénéficie le thon, contraste fort avec le sort réservé à l’ours polaire. Déjà menacé par la dégradation et la pollution de l’Arctique, ainsi qu’un océan nourricier tout aussi pollué, cette espèce fait face à une recrudescence de sa chasse et de son trafic soutenu par une forte demande, malgré un classement en annexe II de la CITES depuis 1975. Mais ces maux ne sont rien face à la principale menace que constitue la fonte de la banquise, le seul territoire de l’ours polaire.

La hausse importante de la précarité du devenir de cette espèce aurait dû légitimement suffire à son inscription en annexe I. Pourtant, ce matin, présentée par les Etats-Unis, cette demande a été refusée à l’ours blanc, entre autres grâce à l’Union Européenne, principale importatrice de produits dérivés, mais aussi au Canada, à la Norvège et à l’Islande.

L’ours polaire, symbole des tenants du réchauffement climatique, paie-t-il ici les polémiques qui ont dernièrement tenté de les décrédibiliser. Il est tentant de répondre par l’affirmative face à l’absence de soutien à cette demande et au silence assourdissant qui a suivi son refus, tant de la part des associations que des Etats. Ainsi, comme le déclare l’association Robin des bois, de là à dire que le WWF et l’Union Européenne, climato-sceptiques, ont refusé l’inscription de l’ours polaire en annexe I, il n’y a qu’un pas qu’il est tentant de franchir …

Pascal Farcy
Photo © Robin des Bois – C. Nithart
1- La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Environ 5000 espèces animales et 25 000 espèces végétales sont protégées par la CITES et réparties dans trois annexes :

- annexe 1 : liste des espèces animales et végétales dont la survie est la plus compromise, leur commerce international est généralement interdit;

- annexe 2 : liste d’espèces pas forcément menacées d’extinction, mais qui pourraient le devenir si leur commerce n’était pas étroitement contrôlé;

- annexe 3 : liste des espèces inscrites à la demande d’un Etat signataire de la CITES, qui en réglemente déjà le commerce et qui a besoin de la coopération des autres signataires pour en empêcher l’exploitation illégale ou non durable. Le commerce international des espèces inscrites à cette annexe n’est autorisé que sur présentation des permis ou certificats appropriés.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
taiga
20 mars 2010 - 0 h 00 min

Je lis avec effroi que c’est l’Union Européenne a refusé la mise en « annexe 1″ de l’ours blanc? et que celle-ci est importatrice de produits dérivés? quelqu’un peut-il nous éclairer sur ce sujet? qu’importe l’Union Européenne qui touche à l’ours blanc? Et quelle est l’attitude du W.W.F. que nous sommes nombreux à soutenir financièrement pour porter notre parole dans ce genre de débat???



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS