Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’Oural, 3e fleuve d’Europe, pourrait s’assécher à mi-parcours
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Oural, 3e fleuve d’Europe, pourrait s’assécher à mi-parcours

A l’instar de la mer d’Aral, le fleuve Oural est à la fois victime de la pollution et menacé d’assèchement. Troisième plus long fleuve d’Europe, l’Oural pourrait se trouver asséché à mi-parcours, au lieu d’achever son chemin en mer Caspienne.

Que cela soit en Russie ou au Kazakhstan, ce fleuve et plusieurs de ses affluents sont en effet mis au régime sec par de multiples prélèvements (industriels et domestiques) et barrages. En conséquence, son lit se comble progressivement, la biodiversité de ses abords chute faute de crues salvatrices, tandis que son débit insuffisant voit les taux de polluants (métaux lourds, hydrocarbures, etc.) augmenter considérablement tant dans la vase que dans l’eau.

Néanmoins, pour Alexandre Tchibilev, de l’Académie des sciences russe, le fleuve pourrait être sauvé si son lit était approfondi à son embouchure et que, lors des crues du printemps, les eaux du barrage situé dans la région d’Orenbourg, à environ 1400 kilomètres, soient lâchées pour un effet chasse d’eau.

Pascal Farcy
Illustration © PNUE

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 22 décembre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Montebello
24 décembre 2009 - 0 h 00 min

On lit bien souvent des descriptions des erreurs écologiques faites dans les pays de l’Est. Mais j’ai remarqué, depuis une trentaine d’années que le niveau de la Loire en été dans son cours aval (Ancenis, Nantes) a baissé de plusieurs mètres. J’imagine que l’irrigation du maïs y est pour quelque chose. Parlerez-vous des causes et conséquences de cette situation, et qu’en pense P. Farcy?


opaque
1 janvier 2010 - 0 h 00 min

Dès que l’oural sera entieremment sec, la France se positionnera dans l’offre de marché pour aménager le lit du fleuve défunt : TGV, autoroute…l’essentiel est de participer.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1797

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS