Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Liste noire : 25 espèces de primates en sursis
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Liste noire : 25 espèces de primates en sursis

A l’occasion de la publication, jeudi dernier, d’un rapport compilé par 85 experts issus des quatre coins du monde, l’IUCN (1) a dressé la liste des 25 espèces de primates jugées en danger immédiat d’extinction. Alarmant, le rapport estime que près de la moitié des 634 espèces mondiales de primates figurent déjà sur la liste de l’IUCN, et sont donc menacées de disparaître.

Ci-contre – Lepimur septentrionalis

Sur les 25 espèces partageant un état de conservation critique, cinq sont issues de Madagascar, six se trouvent sur le continent africain, onze sont basées en Asie et trois en Amérique centrale et du Sud.

 

Si l’alarme concerne aussi bien les singes, les lémuriens que les autres primates, il semble que le plus menacé soit le « Trachypithecus p. poliocephalus », un langur établi sur l’île de Cat Ba dans le Nord-Est du Vietnam. Il ne subsisterait plus de cette espèce qu’entre 60 et 70 individus. Egalement implanté dans le Nord-Est vietnamien, le gibbon à crête noire, ou « Nomascus nasutus », voit également son avenir incertain, avec une population globale réduite à environ 110 individus. De même, à Madagascar, les derniers représentants de l’espèce « Lepimur septentrionalis » sont estimés à moins d’une centaine. 

 

Les principales causes invoquées pour expliquer ce déclin, observé dans de multiples régions du monde, sont la destruction de leur habitat, notamment sous la pression de la déforestation, la chasse à des fins alimentaires et le commerce illégal d’animaux.

 

Présenté lors d’une manifestation au zoo de Bristol, en Grande-Bretagne, ce rapport a pour objectif d’attirer l’attention de tous, et notamment des dirigeants des pays concernés, sur le sort préoccupant des primates, reconnu comme le groupe de vertébrés le plus menacé au sein du règne animal. Il se veut surtout une incitation à la prise immédiate de mesures de protection concrètes, la plus urgente étant la réhabilitation de leur habitat.
Cécile Cassier
Photo © Russell A. Mittermeier

1- Union mondiale pour la nature.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 février 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
20 février 2010 - 0 h 00 min

Heureusement, la plus merveilleuse de toutes les espèces de primates, Homo sapiens, se porte fort bien. Aux dernières nouvelles, 6.5 milliards de représentants et croissance exponentielle… Ouf! On ne peut pas tout avoir, il faut savoir faire des choix…


marseille42
20 février 2010 - 0 h 00 min

Erreur, Thylacine. La population mondiale était de 6 826 988 560 à 20h30 ce 20 février 2010. Pour connaître les derniers chiffres (quelques minutes plus tard) aller sur le site Worldmeters qui donne toutes les données chiffrées mondiales en temps réel. Ceci dit, faut-il tuer tous les hommes pour laisser la place aux autres espèces? Grand débat. Notre espèce est-elle trop nombreuse ou seulement moins intelligente que toutes les autres pour « scier la branche sur laquelle elle est assise »? Autre grand débat.


thylacine
20 février 2010 - 0 h 00 min

Ne chipotons pas pour 300 millions! J’arrondis au demi-milliard inférieur, par sécurité…
De toute façon, Worldometers, tout impressionnant qu’il soit, n’offre qu’une estimation. Il est bien évident que personne ne sait quelle est la population humaine exacte de la Terre.
Pour répondre aux remarques de Marseille42:
1/ Pas besoin de « tuer » des hommes pour que leur population diminue: ils meurent tout seuls! Il faut juste qu’il y ait moins de naissances que de mort; cela arrivera forcément un jour, la seule question est: quand?
2/ Si les autres espèces disparaissent, c’est bien parce que les hommes s’approprient les ressources de la terre: ce qu’utilisent les uns n’est plus disponible pour les autres, c’est d’une simplicité désarmante (dans le principe). Si le nombre des humains n’est pas le facteur-clé du problème, alors qu’on m’explique…

Ce qui est sûr aussi, c’est qu’une espèce qui est réduite à quelques dizaines ou centaines d’individus aujourd’hui est DEJA MORTE!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
50

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS