Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les voyages en Antarctique favorisent l’arrivée d’espèces invasives
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les voyages en Antarctique favorisent l’arrivée d’espèces invasives

En transportant involontairement des graines, les visiteurs en Antarctique pourraient être à l’origine de l’introduction d’espèces invasives sur le 6ème continent, révèle une étude scientifique internationale parue début mars dans les PNAS (1). Lors de l’Année Polaire Internationale 2007-2008, plus de 5600 personnes, croisées sur les navires ou avions à destination de l’Antarctique, se sont soumises à un questionnaire. Celui-ci portait sur leur origine et les pays fréquentés avant leur voyage en Antarctique. Sur ces participants, 853 se sont également prêtés à un examen minutieux de leurs effets personnels. Au final, plus de 2600 propagules (2), graines ou fragments végétaux, capables d’influer sur la dissémination des plantes, ont été détectés dans ces effets personnels. Sur les 43 % d’espèces ayant pu être identifiées, la moitié sont adaptées à des environnements froids et pourraient supporter les conditions propres aux régions de l’Antarctique fréquemment visitées.

Les chercheurs ont établi à moins de 10 la moyenne de graines transportées par visiteur. Toutefois, si les touristes et les membres d’équipage transportent moins de graines que les scientifiques et les guides, ils sont quatre fois plus importants en nombre. L’étude a évalué la probabilité d’installation de ces espèces étrangères en Antarctique, dans les conditions climatiques actuelles, et celles décrites à l’horizon 2100 par les scénarios du GIEC. Elle a mis en évidence des risques potentiels d’invasions biologiques en Antarctique, favorisés par l’évolution rapide des conditions climatiques. Dans l’ouest de la Péninsule Antarctique, région fortement affectée par le réchauffement, plusieurs espèces invasives sont déjà parvenues à s’établir. Mais l’Antarctique n’est pas le seul pôle extrême à devoir composer avec les changements climatiques. Selon une étude parue récemment dans la revue Nature Climate Change, la fonte totale de la calotte glaciaire du Groenland pourrait se produire à des températures mondiales moins élevées que prévu.

Cécile Cassier
1- Proceedings of the National Academy of Sciences (en français Comptes-rendus de l’académie américaine des sciences).

2- Organe de dissémination et de reproduction d’un être vivant (animal, végétal, bactérien…).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
loiclang
16 mars 2012 - 0 h 00 min

Quelqu’un peut-il m’éclairer sur l’endroit où se situe « l’ouest de la Péninsule Antarctique », autrement dit l’ouest du pôle sud ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS