Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les serpents et autres reptiles ne sont pas à l’abri de problèmes de digestion
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les serpents et autres reptiles ne sont pas à l’abri de problèmes de digestion

Réputés pour être capables d’ingurgiter leur proie en une seule fois, les reptiles et les serpents ne sont pas pour autant exempts de problèmes digestifs. Toutefois, selon une récente étude européenne, leurs indigestions seraient dues, non pas à l’absence de déglutition, mais à la présence d’un parasite. Ce dernier serait, en effet, à l’origine d’une maladie gastro-intestinale très contagieuse, appelée cryptosporidiose. Peu fréquente chez les mammifères, celle-ci est, en revanche, très répandue chez les reptiles, avec une issue souvent létale. Elle peut également affecter l’homme.

Apparaissant après une longue période d’incubation, cette maladie gastro-intestinale est connue des scientifiques depuis plus d’un siècle, bien qu’aucun remède ne soit actuellement disponible. Le diagnostic repose sur la détection des parasites dans les fèces. Mais cette opération est problématique chez les serpents notamment, dans la mesure où ces derniers excrètent des parasites qu’ils ingèrent avec leur proie. Dès lors, la présence du parasite n’implique pas toujours que l’animal soit infecté. En outre, les cryptosporidies, les parasites responsables de la maladie, sont souvent présents dans les fèces en très petite quantités et difficilement détectables.

Publiée dans le Journal of Veterinary Diagnostic Investigation, l’étude a permis de déceler la présence d’un type particulier de cryptosporidie dans l’un des six échantillons provenant d’un serpent domestique, la couleuvre des blés. Le parasite était également présent dans approximativement un échantillon sur douze pour le gecko léopard, un lézard répandu dans les collections de reptiles. Selon l’équipe de chercheurs de l’université de médecine vétérinaire de Vienne (Autriche), à l’origine de cette étude, ces résultats montrent que la cryptosporidiose est désormais une maladie courante. Inquiétante, la sensibilité des reptiles communs à cette maladie implique un risque élevé d’infection entre les différentes espèces réunies au sein de collections de reptiles.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS