Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les rivières françaises polluées aux hydrocarbures
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les rivières françaises polluées aux hydrocarbures

L’association Robin des Bois, à vocation écologiste, a publié le 4 mars dernier un rapport répertoriant les occurrences de marée noire, ou déversements d’hydrocarbures, survenues au cours des quatre dernières années dans les eaux intérieures de l’Hexagone. Entre 2004 et 2007, 561 fuites d’hydrocarbures ont ainsi été dénombrées. Hautement nuisibles pour l’écosystème dans lequel elles se déversent, ces substances toxiques recouvrent un large éventail de produits depuis les « carburants, lubrifiants ou solvants pétroliers » jusqu’aux « produits usagés assimilables à des déchets tels l’huile de vidange ». Il n’est pas rare que ces produits contiennent également des PCB (1).

50% des pollutions aquatiques accidentelles sont aujourd’hui dues aux rejets d’hydrocarbures dans les sources, les ruisseaux, les rivières, les fleuves ou les canaux, estiment conjointement Robin des Bois et le CEDRE (Centre de Documentation, de Recherches et d’Expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux). Le reste de la pollution est à mettre sur le compte de l’industrie, des transports, ainsi que sur le dysfonctionnement des réseaux de collecte et d’assainissement.

Agissant dans un contexte d’indifférence générale, les responsables de ces actes de “délestage” ne sont pas inquiétés. Un tiers de ces pollutions est de ce fait déclaré d’ « origine inconnue », soit un total de 188 cas avérés. Il s’agit la plupart du temps de fuites de citernes abandonnées ou mal entretenues de stations-service, de dégazage de bateaux d’affretage ou de péniches de loisirs…

Professionnels comme particuliers sont ainsi impliqués et contribuent à cette dégradation des milieux aquatiques. Les victimes de ces négligences sont nombreuses, et touchent autant la faune que la flore. Dans le Bassin Loire-Bretagne, région comptabilisant le nombre le plus élevé de marées noires, les populations de libellules, de salamandres et de grenouilles, de même que les saumons et la végétation planctonique des sites touchés, disparaissent peu à peu.



Atlas des marées noires dans les eaux intérieures (janvier 2004-décembre 2007)


Pour l’organisation initiatrice de cette enquête, ces « synergies de je m’en foutisme » ne sont pas plus excusables que les actes de vandalisme. S’alarmant devant la désaffection des pouvoirs publics, des collectivités et des services de gestion de l’eau, celle-ci en appelle à la mise en place d’une organisation centralisatrice, susceptible de mettre à profit les statistiques collectées. Face à cette absence de « retour d’expérience », le document pointe du doigt les promesses faites lors de la rédaction de la feuille de route du Grenelle de l’environnement, affirmant alors que « les pollutions accidentelles des eaux superficielles devront être mieux répertoriées et mieux analysées ».

Rare publication à s’attaquer au problème d’insalubrité des eaux intérieures, cet atlas ne prétend pas proposer une étude minutieuse et exhaustive. L’objectif clairement revendiqué est de susciter une prise de conscience et d’ « introduire une solidarité de gestion technique, écologique et financière des grands bassins fluviaux ».

Cécile Cassier

1- Les PCB ou PolyChloroBiphényles, sont des dérivés chimiques chlorés utilisés dans l’industrie pour leurs qualités d’isolation électrique, de lubrification et d’ininflammabilité. Toxiques tant pour l’homme que pour l’animal, ils se décomposent très lentement et stagnent dans l’environnement contaminé.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
594

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS