Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les plantes ne souffrent pas en silence
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Les plantes ne souffrent pas en silence

Chemin forestier

Ce n’est pas parce que les oreilles humaines n’ont pas la capacité d’entendre les sons émis par les plantes que celles-ci sont silencieuses ; c’est la conclusion que l’on peut tirer d’une récente étude menée par une équipe de chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

Une première série d’expériences a été menée en reproduisant les conditions de stress hydrique de l’arbre. Les plantes ont une grande sensibilité à l’eau captée par les racines, en général elles ont une faible capacité de stockage. Et, comme pour tous les êtres vivants, l’eau est un élément fondamental de leur existence. Comme le rappelle les auteurs de l’étude, les plantes perdent, via la transpiration des feuilles, la quasi totalité de l’eau prélevée dans le sol. Cet acheminent de l’eau de la racine jusqu’aux feuilles est le vecteur de la montée de la sève. Si l’eau vient à manquer du fait d’une situation de sécheresse, la plante se protège en « fermant ses stomates » (minuscules trous présents à la surface des feuilles). Si la situation se prolonge, de l’air pénètre dans les vaisseaux engendrant un phénomène d’embolie gazeuse qui finit par interrompre la montée de la sève. C’est lors de ce phénomène que la plante s’exprime en émettant des ultrasons sous forme de « click ».

 Lors de la publication de l’étude, Thierry Ameglio, de l’Unité mixte de recherche de CLERMONT-FERRAND a déclaré : « Le progrès technologique nous permet de repousser un peu plus les limites de nos connaissances fondamentales dans un premier temps, et devrait in fine conduire à de nouveaux détecteurs acoustiques pour écouter la langue des plantes et aider les chercheurs et les professionnels à sélectionner des espèces adaptées aux conditions climatiques du futur ».

De même, lors d’une phase de gel, un phénomène d’embolie se produit du fait que les gaz dissous dans la sève sont très peu solubles et se transforment en bulles d’air. Lors de cette phase, des ultrasons sont émis par la plante. Par contre lors de la phase de dégel, alors que les bulles d’air augmentent de volume et coupent la circulation de la sève, aucun ultrason n’est enregistré. Ce paradoxe fait dire aux chercheurs que les plantes émettent alors un « cri d’alarme » en prévision de l’embolie qui surviendra lors de la phase de dégel.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 16 octobre 2014 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS