Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les ours polaires clandestins sont indésirables en Islande
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les ours polaires clandestins sont indésirables en Islande

Espèce emblématique menacée par le changement climatique en cours, l’ours polaire voit son territoire estival se réduire comme peau de chagrin avec la fonte des glaces de l’Arctique.

Piégés sur des blocs de glace qui se détachent de la banquise, certains dérivent vers le Sud, condamnés à une mort certaine. C’est vraisemblablement ainsi que dernièrement, 2 ours polaires sont arrivés en Islande, à quelques semaines d’intervalle, après avoir dérivé sur des centaines de kilomètres et vraisemblablement achevé leur trajet à la nage.

Bien que l’Islande n’ait pas de population d’ours blanc, sur place les animaux ont pu se nourrir d’œufs et d’oiseaux, avant que les autorités ne découvrent leur présence et s’en inquiètent. C’est ainsi que le premier ours a été abattu et que le second, près de 3 semaines après, l’a également été. Espèce protégée oblige, la capture des animaux a toutefois été tentée pour les ramener dans le grand Nord, mais sans grande conviction.


Rappelons que la communauté scientifique est unanime pour considérer que cette espèce est en sursis. Sous la pression de la fonte des glaces, les études les plus optimistes estiment qu’à l’horizon 2050 les 2/3 des ours polaires devraient avoir disparu, tandis que les plus pessimistes la voient éteinte en milieu naturel à la même date.
Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Anéantie
21 juin 2008 - 0 h 00 min

Des ours clandestins ?!!
Ils auraient dû penser à faire leurs papiers pour demander un droit d’asile à l’Islande ?
Lorsque je vois de telles images, je suis perplexe et dégoûtée de l’espèce humaine.
Jusqu’où va aller le massacre et l’extinction des espèces ?
Personne n’a donc réfléchi à ce problème qui allait être engendré par la fonte des glaciers ?
Je pensais que les espèces devaient être protégées ?
Où sont donc notre humanité légendaire et notre conscience ?


tess
21 juin 2008 - 0 h 00 min

S’il est de notoriété publique maintenant que le réchauffement climatique met en danger des espèces animales -dont l’homme-, je ne suis pas convaincue que le document vidéo montrant la pitoyable fin de l’ours perdu en Islande soit d’une quelconque utilité.Que penser en effet de cette scène? Que les hommes ne pigent rien à rien? Certes, mais que faire concrètement, puisque l’ours est mort et nos voitures n’en finissent d’être pleines de pétrole?


thylacine
22 juin 2008 - 0 h 00 min

J’ai bien l’impression que l’espèce humaine ne partagera jamais délibérément l’espace et les ressources de cette belle planète avec d’autres espèces vivantes que celles qui peuvent lui servir à court terme (domestication = symbiose) ou dont il ne parviendra pas à se débarrasser (parasites et commensaux à évolution rapide). Il va donc:
-réduire la biodiversité globale, en éliminant tous ses compétiteurs « inutiles »
-uniformiser et intensifier l’exploitation de ses symbiotes (domesticité); cela aussi va conduire à une réduction de diversité
- »lutter » contre tous ses parasites, mais cela consiste en fait à sélectionner les plus nocifs! Ce petit jeux est dangereux: qui va gagner la course? la science humaine (qui peut connaître des accidents de parcours) ou l’évolution du vivant (toujours idéale…)
A terme, une planète surpeuplée d’hommes, avec une faible diversité, constituée seulement de symbiotes et parasites de l’Homme. Faible diversité veut dire évolution chaotique et imprévisible… ça craint du boudin!!
Je ne sais plus quel chef indien à dit, en constatant la dévastation que les colons appelaient « mise en valeur »: « Lorsque tous les animaux auront disparu, l’Homme mourra d’une grande solitude de l’esprit. »
Dieu merci, je serai mort avant!


mona03210
23 juin 2008 - 0 h 00 min

Il ne faut pas se fier aux apparences…
L’Ours polaire est une véritable force de la nature. Dériver sur un « glaçon » au milieu de l’océan, puis nager sur des dizaines voire des centaines de kilomètres pour enfin s’échouer complètement épuiser sur une plage « salvatrice » est un exploit hors du commun digne du plus grand respect. Comparés à cet ours, tous les champions olympiques sont des guignols.
L’Homme n’a aucune conscience de la puissance de l’instinct de survie nécessaire à ce magnifique animal pour résister aux éléments et à sa stupidité (celle de l’Homme évidemment).
L’Homme n’a pas plus conscience que l’Ours polaire est un mammifère doué d’émotions.
Perdu au milieu de l’océan, complètement « stressé », cet ours a réussi à surpasser ses peurs pour, à force de courage, gagner la terre ferme et, malheureusement pour lui (mais également pour l’Homme), tomber sous les balles d’un « courageux » mammifère bipède simplement armé d’une « frêle » arme à feu.
Je croyais les Islandais doués d’intelligence et de sensibilité en harmonie avec leur magnifique nature. Comment pourront-ils survivre sur leur terre « hostile » s’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis.
L’Islande, rocher perdu au milieu de l’Océan arctique est un échantillon de Terre peuplé d’un échantillon d’hommes ni plus ni moins stupide que le reste de l’Humanité.


CAT
23 juin 2008 - 0 h 00 min

La cupidité des hommes a détruit ton habitat… Espèce en sursie… Animal emblématique qui lutte face à la folie dévastatrice des hommes…
Ours blanc, que fais-tu ?
Les « cow boys » détruisent avec leurs gros pan-pan guidés par leurs pois chiches (en guise de cerveaux) les pans de richesses et de beautés naturelles qui subsistent péniblement… De quoi ont peur ces crétins ? Certainement d’assumer la décrépitude de notre pauvre planète… celle qui t’a conduit ici…

« Cow boys », effacez les traces… vite ! Ne regardez surtout pas en face cette espèce emblématique qui se déplace jusqu’à vous pour vous demande en vain d’arrêter ce massacre !


laurent26
23 juin 2008 - 0 h 00 min

Quand je vois de telles images j’ai tout simplement honte d’être « humain ». Non seulement ces pauvres bêtes sont condamnées mais on extermine celles qui essaient de survivre. Un grand bravo à l’Islande en tout cas!!!


marseille42
23 juin 2008 - 0 h 00 min

Alors que le changement climatique affecte en priorité les régions polaires et qu’il y a d’immenses inquiétudes sur la survie des espèces y demeurant, l’Islande fait abattre l’un de ses survivants qui avait résisté à son périple sur son glaçon en train de fondre. Aberrant! Car, on n’en parle guère mais l’Islande est coutumière de ce type de réaction et elle n’a rien prévu depuis des années pour endormir les ours et les capturer. elle préfère les abattre. A quoi sert-il de se battre pour la préservation d’espèces en voie d’extinction (c’est le cas de l’ours blanc
polaire) si des abrutis abattent les plus résistants? Car celui-ci devait rudement l’être!
Ours, loups, étrangers, tous clandestins, tous à la trappe! Lorsque l’homme aura tout détruit, il restera les cafards car la résistance des blatidés est à toute épreuves à travers les âges et les climats. Une compagnie dont je préfère me passer: je lui préfère les grands prédateurs.


Openyoureyes
24 juin 2008 - 0 h 00 min

Ma première réaction est d’avoir honte d’être humaine, tout comme Laurent26.Le courage de l’Ours polaire est exemplaire pour tous. Cet animal emblématique est sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’ESA et de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Les Islandais en agissant ainsi nous prouvent une fois de plus qu’ils n’ont aucune considération pour la vie et les animaux. En effet, dans ce pays, on chasse régulièrement la Baleine et les Macareux, animaux également menacés, fabuleux et emblématique… sans parler des autres espèces moins médiatiques. Il n’était pourtant pas difficile de capturer ces Ours en les endormant et ensuite de les envoyer par bateau sur les terres canadiennes par exemple. Il fallait juste un petit peu de bonne volonté!!!
Ce géant blanc de la banquise est appelé à disparaitre très rapidement si rien n’est mis en oeuvre pour le secourir éficacement. Qu’attendons nous pour nous comporter en Humain digne de ce nom ?


tseparis
1 juillet 2008 - 0 h 00 min

L’homme est presque le dernier maillon de la chaine. Et comme il est très bête, inondés d’informations sur les changements climatiques, ceux qui vivent aux premières loges des inévitables exodes animaliers s’abstiennent de penser et d’agir pour préserver la vie qui restera. Ils préfèrent aller au bout de la destruction généralisée en y participant. Cette video est au contraire très symptomatique de la nuisance humaine. Plutôt que de s’organiser : continuer à détruire, détruire, détruire…
Personnellement, désormais je boycotte tous ces qui provient de l’Islande et leur souhaite que cette île maudite disparaisse intégralement dans un séisme.


ya basta0
7 juillet 2008 - 0 h 00 min

Ces ours préfigurent-ils le sort qui attend des milliers d’humains, la peur de l’invasion par l’étranger sera-t-elle la plus forte?
L’homme, premier prédateur universel est aussi un loup pour l’animal! Quelle tristesse! Et on se dit civilisé!!!!!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1297

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS