Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les îles Marquises : réserve d’espèces inconnues
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les îles Marquises : réserve d’espèces inconnues

Dans le cadre de la campagne océanographique « PAKAIHI I TE MOANA » (Respect de l’océan), dix scientifiques, à bord du navire « Braveheart », ont étudié pendant trois semaines les poissons côtiers des îles Marquises, en Polynésie française. Cet archipel abrite des habitats très divers, tels que des bancs de sable isolés, des fonds de baies et des grottes bordant le littoral, une colonne d’eau au milieu de l’océan etc. Forte de près de 500 heures de plongée et de 1400 km parcourus, l’équipe a découvert pas moins de 20 nouvelles espèces de poissons, soit environ 5 % des espèces échantillonnées. La taille des espèces varient de 7 millimètres à 25 centimètres environ.

Sur les 450 espèces recensées, 14 %, sont répertoriés comme endémiques (1) des Marquises. Selon les scientifiques, ces conclusions montrent que, en terme de populations de poissons, les Marquises présentent un niveau d’endémisme considérable, avoisinant les taux maximum observés aux îles Hawaï et en mer Rouge. Le 21 novembre dernier a donné le coup de départ à la seconde étape de cette campagne. Une nouvelle équipe de scientifiques a alors pris place à bord du « Braveheart » afin de se concentrer sur l’étude des habitats marins, à travers l’analyse de la diversité de la faune et de la flore fixées. Ce second volet s’est clos le 11 décembre dernier, les résultats n’ayant pas encore été communiqués.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 décembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
15 décembre 2011 - 0 h 00 min

On se rend compte de l’incroyable prétention de l’Homme. Il parle couramment de « conserver » la biodiversité, voire de la « gérer », alors que:
- il est déjà incapable, nous le constatons chaque jour, de construire un projet collectif pour sa propre espèce et de le réaliser
- il ne sait quasi-rien de la réalité de la biodiversité: même parmi les êtres vivants que nous croyons bien connaître, on s’aperçoit ici que la part à découvrir est encore importante; même parmi les mammifères, on découvre de nombreuses espèces nouvelles chaque année…
Mais bien plus, rappelons que les estimation des scientifiques sont que la masse totale des êtres vivants sur cette planète est probablement aux 2/3, aux3/4, voire plus (la précision en dit long!), représentée par des champignons et des bactéries, dont nous ignorons à peu près tout…
Pas grave, la recherche sur la diversité des êtres vivants dans les milieux naturels est pratiquement éteinte maintenant, et ce n’est pas la « crise » actuelle qui va lui redonner vigueur…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
42

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS