Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les hippopotames ougandais victimes du bacille du charbon
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les hippopotames ougandais victimes du bacille du charbon

Le bacille du charbon, qui a semé la panique aux USA à l’automne 2001, est essentiellement une maladie qui touche les herbivores, même si tous les mammifères peuvent la contracter.

C’est actuellement le cas en Ouganda, où une épidémie de charbon décime les hippopotames du Parc National de la Reine Elizabeth. En 2004, environ 250 animaux sont morts et, selon le gouvernement, au moins 39 hippopotames auraient déjà été victimes de la bactérie en 2005.

Le directeur du département chargé de la lutte contre la maladie du charbon, N. Kauta, estime que les autorités ougandaises n’ont pas les moyens financiers d’enterrer les cadavres disséminés dans le parc ni de mener à bien une campagne de vaccination des animaux de cette zone. Pour cette raison, le gouvernement ougandais vient de lancer un appel à la générosité internationale. Le but est de récolter 110 000 euros pour financer la vaccination des 5 000 hippopotames du parc (la moitié de la population du pays) et la récupération, puis l’enfouissement, des cadavres.

La maladie du charbon est due à une bactérie qui peut persister durant plusieurs années dans l’environnement, voire plusieurs décennies dans le sol, avant d’être ingérées par des herbivores. Des flambées sporadiques du bacille du charbon sont régulières dans la plupart des pays d’Afrique subsahélienne et d’Asie. La maladie se déclare lorsque les animaux mangent des restes de végétation à la saison sèche.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 février 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS