Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les femelles bruant privilégient l’efficacité de leur partenaire à sa beauté
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les femelles bruant privilégient l’efficacité de leur partenaire à sa beauté

Jusqu’ici, les scientifiques pensaient que la femelle passereau (1) choisissait son partenaire en fonction de ses caractéristiques esthétiques. Or, grâce aux recherches d’Alexis Chaine et de Bruce Lyon (2), on sait maintenant qu’il n’en est rien.

Durant 5 ans, le comportement de femelles bruant noirs et blancs a été minutieusement observé. Les chercheurs ont alors remarqué que la femelle bruant gardait le même partenaire, aussi bien au moment de la ponte, que durant les quatre semaines suivant l’éclosion des œufs.

En fait, la femelle bruant s’avère être un volatile très exigeant… en choisissant son partenaire « en fonction du contexte écologique du moment », tout en maintenant la diversité génétique. Puisque son objectif est de parvenir à l’éclosion d’un maximum de ses œufs, le choix de son partenaire peut complètement changer d’une année à l’autre. Ainsi, en période de pénurie de sauterelles (l’aliment du bruant), les femelles pourraient choisir les mâles munis d’un gros bec, qui seraient susceptibles d’attraper plus facilement les insectes, et qui pourraient nourrir les oisillons. Autre exemple, alors que le nid est situé au sol, si le lieu est fréquenté par les souris la femelle risque d’opter pour un compagnon possédant de grandes tâches blanches sur les ailes, afin d’éloigner tous prédateurs des œufs.



Le mâle, à gauche, se distingue aisément de la femelle bruant, à droite


Cette variation des préférences des femelles bruant met en évidence une dynamique de sélection sexuelle qui influence, à court terme, le mécanisme d’évolution de l’espèce. Ce type de sélection a donc moins de conséquences à long terme sur les ornements des bruants. En effet, les mâles présentent une multiplicité de caractères, qui ont le plus de chance d’être choisis par les femelles en fonction des différents contextes sociaux et écologiques. Un avantage pour les mâles qui auront une chance, chaque année, « de trouver chaussure à leur pied… »
Marion Ferré
Photos © Alexis Chaine – CNRS

1- Les passereaux regroupent près du tiers des oiseaux français (mésange, étourneau, merle, bergeronnette, rossignol, verdier, etc.). Le plus connu d’entre eux est probablement le moineau.

2- Alexis Chaine est chercheur à la station de biologie expérimentale du CNRS, à Moulis. Bruce Lyon est Professeur en écologie à l’Université de Californie Santa Cruz.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nebli
4 février 2008 - 0 h 00 min

les oiseaux auraient un compas ds l’oeil?
grandes taches blanches pour éloigner les souris?
peut être un peu de sérieux….
les prédateurs terrestres ne repèrent pas leur nourriture par la couleur des plumes mais par l’odorat ;
la beauté chez les oiseaux dépend de l’alimentation , ( plumage « brillant  » propre etc..) souvent avec une perception de l’ultraviolet bien différente de notre vision humaine
la femelle est sensible à ce genre de beauté qui découle d’une bonne alimentation et donc du bon succès du « père potentiel »
l’infidélité est d’ailleurs très courante chez bcq de passereaux( pinsons, mésanges etc..)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
36

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS