Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les députés veulent la peau du loup
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les députés veulent la peau du loup

On ne peut qu’être surpris de l’amendement voté par des députés pour instaurer des zones d’exclusion du loup. Même si des conditions préalables sont exigées. Quelles sont-elles? Uniquement le nombre d’attaques (trois) sans nécessité de mesures préventives.

Ni le rapporteur M. Francis Saint-Léger, ni le représentant du gouvernement, M. Frédéric de Saint-Sernin, secrétaire d’Etat , n’étaient d’accord. Mais les quelques députés présents n’ont pas suivi la volonté ministérielle de parier sur les réunions de concertation initiées avec quelque chance de succès. Certains élus (plus anti-loup que des bergers) font de ce problème un atout électoral local alors qu’un député doit veiller à l’intérêt général.

Les réactions sont vives dans le milieu associatif pro-loup. Une manifestation est même programmée à l’initiative de Férus, à Paris, le 6 novembre, devant le Panthéon.

Certains en appellent aux sénateurs ; la convention vie et nature (CVN) leur demande, pour combattre l’amendement anti loup, de prendre connaissance des enquêtes d’opinion qui prouvent l’attachement du public à la sauvegarde des grands prédateurs.

D’autres encore se refusent à penser que cet amendement puisse résister à la navette parlementaire car il contredit une valeur fondamentale: celle de la recherche d’un accord entre les parties prenantes au débat. L’initiative de la Ligue ROC, qui appelle à l’union de tous avec une pétition, est, à cet égard, l’expression d’une volonté de coexistence non seulement des moutons et du loup dans la montagne, mais aussi d’entente entre humains d’opinion apparemment différentes.

Louisa Mathelin

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 12 octobre 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS