Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les crustacés de nos côtes condamnés au même sort que les coraux ?
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  2. En savoir plus sur les ampoules à LED
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Les crustacés de nos côtes condamnés au même sort que les coraux ?

On sait depuis quelques années que la hausse des températures des océans et la teneur atmosphérique en CO2 jouent un rôle prééminent dans la dégénérescence des coraux tropicaux. Le dioxyde de carbone freine en effet la constitution du calcaire, nécessaire à la survie de ces organismes marins. Le CNRS prévoyait déjà en 1999 une diminution de 17 à 35% de la calcification entre 1990 et 2100, touchant en priorité les récifs de la Mer Rouge, de l’Ouest de l’océan Pacifique central et de la mer des Caraïbes.

Répondant à une curiosité toute professionnelle, les chercheurs ont poursuivi leurs investigations sur le processus de calcification (1) avec, cette fois, pour cadre d’étude les zones tempérées. L’enquête a révélé que certains de nos crustacés, mollusques et quelques algues calcificatrices étaient en mesure de produire des quantités de calcaire équivalentes à celles des récifs coralliens. Selon la Station biologique de Roscoff (Bretagne), les balanes, petits crustacés de 0,5 cm à coquille conique extrêmement répandus sur nos côtes, auraient même une capacité de calcification supérieure aux écosystèmes marins tropicaux avec près de 1800 g par m2 par an.

Cette nouvelle remet en question le sort futur de nos littoraux et des organismes vivants qu’ils abritent, confrontés à la même menace que leurs homologues tropicaux. Des travaux de recherche sont en cours pour évaluer leur degré de vulnérabilité face aux changements climatiques actuels.

Cécile Cassier
1- Voir également sur ce sujet, l’article ‘La hausse du CO2 compromet le développement des moules et huîtres‘.
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
16

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS