Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Les abeilles capables de mémoriser les fleurs toxiques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les abeilles capables de mémoriser les fleurs toxiques

Récemment publiée dans la revue « Current Biology Journal », une étude scientifique a démontré que les abeilles ayant consommé du nectar qui les rend malades sont capables, par la suite, de détecter ces fleurs toxiques par l’odeur. Aptitude remarquable, les abeilles possèdent, en effet, la faculté d’apprendre et d’associer les signaux floraux, tels que la couleur d’une fleur et son odeur, aux bénéfices alimentaires. Grâce à ces récents travaux, on sait désormais qu’elles apprennent à éviter un nectar toxique si elles l’ont déjà consommé. Ainsi, si tout comme l’homme, les abeilles ne peuvent pas sentir qu’elles consomment des toxines, elles apprennent à éviter les fleurs contenant du nectar qui leur nuirait grâce à une substance neurochimique, appelée « sérotonine ».

Evoluant dans des environnements très peuplés, où les infections se répandent rapidement, les colonies d’abeilles sont particulièrement vulnérables aux maladies, en recrudescence au cours des dernières années. Outre ces menaces naturellement présentes, les abeilles entrent également en contact lors de la pollinisation avec de nombreux pesticides, fongicides et herbicides utilisés dans l’agriculture. Or, bien qu’ils admettent que les pesticides ne sont pas la seule menace, les scientifiques restent convaincus que les produits chimiques contribuent au déclin des abeilles.

Malheureusement, cette capacité d’apprentissage, jusqu’alors considérée comme « l’apanage des vertébrés de rang supérieur », pourrait ne plus être si utile aux abeilles. En effet, comme l’explique le Dr Jeri Wright : « Le problème est que [ ... ] les abeilles pourraient être obligées de se nourrir de nectar toxique car elles n’ont pas d’autre choix, par exemple lorsqu’on les introduit dans un grand verger pour sa pollinisation ». Constatant, toutefois, qu’il n’est pas logique que les plantes empoisonnent les pollinisateurs dont elles ont besoin pour survivre, les scientifiques étudient la possibilité que ces toxines soient présentes pour protéger les plantes des fourmis.  

Au Royaume-Uni, ce scénario est déjà en cours de réalisation. En effet, un certain nombre d’espèces végétales au Royaume-Uni produisent des toxines. Par manque de choix, les abeilles sont contraintes de s’en nourrir, ce qui pourrait avoir un impact important sur les colonies d’abeilles au Royaume-Uni selon les chercheurs.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS