Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le Sud-Est de la France terre d’asile du vautour percnoptère
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Sud-Est de la France terre d’asile du vautour percnoptère

Le vautour percnoptère, plus petit vautour français, semble être parvenu à se refaire une modeste place dans le Sud-Est de la France. Représentant l’un des deux noyaux principaux de population du rapace à l’échelle nationale, cette région avait vu ses effectifs décroître de 50 % en l’espace de 50 ans. Face à ce constat, la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) coordonne un plan de protection pour enrayer le déclin des vautours percnoptères de cette zone, dont une partie a été financée par l’Union Européenne dans le cadre du programme ‘LIFE Nature’ durant la période 2002-2007.

Concrètement, les moyens déployés ont permis l’installation de 5 nouveaux couples dans le Sud-Est français (1) et 8 dans les zones spécifiques d’intervention du Life (2). Compensant la raréfaction de la nourriture disponible, ceux-ci ont consisté en la distribution de 143 tonnes de denrées alimentaires via les 54 aires de nourrissage comprises dans les zones d’intervention du Life. Parallèlement, deux nouvelles Zones de Protection Spéciale (ZPS) ont été instaurées dans les Alpilles et dans les Garrigues de Lussan. Les trois ZPS déjà implantées en Basse Ardèche, dans le Marais entre Crau et le grand Rhône et dans le pays de Sault ont bénéficié d’extensions. Enfin, des opérations de surveillance ont accompagné la mise en place des placettes d’alimentation, aboutissant à la prise de quelques 5400 photographies des spécimens observés. Le même dispositif appliqué aux aires de reproduction a réquisitionné pas moins de 120 surveillants pour assurer plus de 11 300 heures de mobilisation en l’espace des cinq années dévolues au Life. Ultime touche à l’édifice, la communication autour de ces oiseaux, encore largement méconnus, a été favorisée afin de sensibiliser le grand public sur leur rôle éminemment écologique d’équarrisseur naturel.


Grâce à des interventions de ce type, le vautour percnoptère a enregistré une progression de 22 % en l’espace de 8 ans sur la totalité du territoire français. Etabli dans les Pyrénées, l’autre noyau majeur de population semble s’être stabilisé et oscille entre 50 et 60 couples. Un sort que ne partagent pas les populations implantées dans le reste de l’Europe. En Bulgarie, Italie, Yougoslavie, Croatie et Macédoine, elles ont chuté de plus de 50 %. Désormais disparu de Bosnie et de Serbie, ses effectifs ont dégringolé de plus de 80 % en Grèce.

Inscrit à l’annexe I de la directive européenne Oiseaux et également recensé dans la catégorie des espèces « en danger » de la Liste Rouge de l’IUCN (Union mondiale pour la conservation de la nature), le vautour percnoptère est l’unique espèce de vautour migrateur. Il hiverne généralement au Sud du Sahara, à la frontière entre la Mauritanie et le Mali. Cette singularité augmente encore les menaces qui pèsent sur ce petit nécrophage, les obstacles s’élevant sur son parcours migratoire s’ajoutant à la disparition de sa nourriture, aux risques d’empoisonnement, à la chasse et au pillage des nids. Même si elle se dit satisfaite des résultats de ces dernières actions, la LPO entend poursuivre son combat et envisage d’ores et déjà de lancer de nouveaux plans d’actions en faveur de l’espèce à l’échelle tant nationale qu’internationale.

Cécile Cassier
© Dimitri Marguerat/LPO

1- Les régions concernées incluent l’Hérault, l’Aveyron, le Tarn, la Lozère, l’Ardèche, le Gard, la Drôme, le Vaucluse, le Var, les Alpes-Maritimes, les Alpes de Haute Provence et les Hautes Alpes.

2- Les zones d’intervention bénéficiant du programme Life Nature comprennent l’Aude, l’Ardèche, les Bouches-du-Rhône, le Gard et le Vaucluse.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 août 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
249

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS