Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le poisson-flûte à la conquête du littoral des Alpes-Maritimes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le poisson-flûte à la conquête du littoral des Alpes-Maritimes

Pêcheur monégasque, Gérard Rinaldi a accidentellement capturé dans ses filets trois spécimens d’une espèce tropicale, originaire de mer Rouge et qui répond au nom de « Fistulaire ». Plus couramment appelée « Poisson-flûte », elle n’avait encore jamais fait parler d’elle sur le littoral des Alpes-Maritimes. Aussi, cette pêche inattendue dans les environs de Monaco, à 23m de profondeur, constitue-t-elle une première. Les poissons-flûtes ont été confiés à Pierre Gilles, Responsable des aquariums du Musée océanographique de Monaco.


Le poisson-flûte intègre la soixantaine d’espèces de poissons tropicaux originaires de mer Rouge, introduits en Méditerranée via le canal de Suez. L’espèce fut observée pour la première fois en 2000 en Israël, avant de s’implanter largement en Méditerranée orientale. Elle s’observe désormais en Méditerranée occidentale.

Inspirant son surnom, le poisson-flûte se caractérise par un corps aplati verticalement. Vert, son dos présente deux lignes bleues ou deux rangées de points bleus, et évolue vers une couleur argentée au niveau du ventre. De couleur orange, ses nageoires dorsale et anale deviennent transparentes à leur base. Doté d’un filament de queue en forme de fouet, il a pour particularité d’avoir ses quatre premières vertèbres soudées.

Vivant à proximité du fond, le poisson-flûte fréquente les récifs, jusqu’à une profondeur de 128 m (excepté dans les zones de ressac), ainsi que les fonds sableux adjacents aux zones de récifs. Se nourrissant notamment de petits poissons et crustacés, la fistulaire présente peu d’intérêt économique. Le plus souvent réduite en farine de poisson, elle est également mise sur marché, à l’échelle locale, sous forme de produit frais, salé, séché ou fumé.

Exemplaire, cette découverte témoigne de l’évolution permanente des milieux marins et souligne une tendance croissante, à savoir la migration et la colonisation de nouveaux espaces par certaines espèces végétales ou animales sous l’impulsion des changements climatiques en cours.  

Cécile Cassier
Photos © M.Dagnino – Musée océanographique de Monaco

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS