Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le patrimoine mondial s’agrandit
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le patrimoine mondial s’agrandit

Réuni les 7 et 8 juillet derniers pour sa 32e édition, le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a ajouté 27 sites à la liste déjà conséquente des zones identifiées par l’organisation comme « ayant une valeur universelle exceptionnelle ». Parmi ces ajouts, on dénombre 19 sites culturels et 8 sites naturels répartis sur des pays de tous horizons, depuis le Yémen à la Chine en passant par l’Allemagne et la Suède.

Diversité des pays d’accueil certes mais également hétérogénéité des lieux retenus. Concernant les nouveaux biens culturels universels, ont entre autres été intégrés le site archéologique de Al-Hijr en Arabie Saoudite, les 11 sites constituant les forêts sacrées de Kaya des Mijikenda situées sur le littoral kenyan, les villes nord-italiennes Mantoue et Sabbioneta réputées pour leurs réalisations urbaines et architecturales, mais également les églises en bois de la région des Carpates en Slovaquie, dont la construction remontre entre le XVIe et le XVIIIe siècles. La France a, elle aussi, droit à son heure de gloire avec l’inclusion des 12 œuvres de fortification nées de l’imaginaire du célèbre architecte de Louis XIV, Vauban.

Le même souci de mixité apparaît dans le choix des 8 sites naturels annexés. Parmi eux, on retiendra notamment les falaises fossilifères établies le long de la côte Est du Canada, le Parc national du mont Sanqingshan jouxtant la province chinoise de Jiangxi ou encore les lagons de l’archipel français de la Nouvelle-Calédonie, lesquels abritent une grande variété d’espèces de coraux et de poissons.

Plus que la préservation de décors remarquables, cette liste a pour vocation de protéger la faune et la flore qui évoluent au sein de ces écosystèmes. En témoigne l’incorporation à la Liste de l’Unesco de la Réserve de biosphère du papillon monarque, installée sur le territoire mexicain. D’une superficie de 56 259 hectares, ce site prend ancrage dans une chaîne de montagnes située à environ 100 km au Nord-Ouest de Mexico. Chaque automne, des millions de papillons monarques viennent y élire domicile avant de reprendre leur parcours migratoire au printemps. En cohérence avec le Plan de protection adopté par les trois Etats (Canada, Etats-Unis, Mexique) traversés lors de la migration, la reconnaissance de cette aire d’hibernation devrait permettre d’aider à une bonne conservation du monarque, victime, entre autres, de l’agriculture intensive.

Outre ces ajouts successifs, le Comité du patrimoine mondial a par ailleurs procédé à certaines extensions de sites déjà recensés. Les quatre zones concernées comprennent les centres historiques de Berat et Gjirokastra en Albanie, certaines zones du Nord de l’Espagne dédiées à l’art rupestre, des aires montagneuses indiennes et enfin le mur d’Antonin au Royaume-Uni.

Forte de ces récentes adjonctions, la Liste du patrimoine mondial comptabilise désormais 878 sites, dispersés dans 145 pays, dont 679 sites culturels, 174 sites naturels et 25 sites dits « mixtes ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Josemite
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Au train où vont les choses c’est la terre entière qu’il faudrait classer au patrimoine mondial si l’on veut qu’il reste quelque chose dans quelques années.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS