Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le loup placé sous haute surveillance dans les Alpes-Maritimes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le loup placé sous haute surveillance dans les Alpes-Maritimes

Bien que l’expérience ait démontré son rôle bénéfique en matière de régulation de l’écosystème alpin, la présence du loup est encore loin, aujourd’hui, de faire consensus. Lancé en 2007 sous l’autorité du ministère de l’Ecologie, le programme « Proie & Prédateur » s’est fixé pour objectif de collecter le maximum d’informations ayant trait tant à l’évolution des proies sauvages que sont les cerfs, chevreuils, chamois et bouquetins qu’au comportement du loup, prédateur attitré de ces ongulés.

Si la première étape de ce plan de surveillance est largement engagée avec une centaine de chamois et une vingtaine de chevreuils bagués, le volet dévolu au loup restait encore en attente. Toutefois, la capture d’une louve dans le massif du Mercantour au sein des Alpes-Maritimes marque le passage à la seconde étape du programme, spécifiquement consacrée au suivi comportemental du loup.

En effet, le 13 juillet dernier, une femelle âgée d’environ six ans a été capturée à l’aide d’un piège au lacet (1), avant d’être équipée d’un collier émetteur GPS. Cet équipement transmettra tous les jours les informations relatives aux déplacements de l’animal enregistrés la veille, la position de l’animal étant relevée toutes les quatre heures le jour et toutes les demi-heures la nuit, afin de suivre les chasses nocturnes. Pour les scientifiques investis dans ce projet, les renseignements ainsi recueillis devraient permettre aux équipes de terrain d’identifier les lieux de prédation éventuels des loups et de retrouver rapidement les carcasses des proies.

Réunissant le CNRS, le Parc National du Mercantour, la Fédération départementale de chasse et l’Office national de la Faune sauvage, ce programme prévoit à terme de doter de cet émetteur GPS trois loups de la meute installée dans la vallée de la Haute-Tinée dans le massif du Mercantour. Le suivi sera réalisé au cours des années 2009 et 2010.

Si cette haute surveillance imposée à des animaux sauvages peut porter à discussion, elle entend toutefois apporter un éclairage nouveau sur le bien-fondé de la présence de cet emblématique prédateur, susceptible de faciliter la cohabitation de l’homme et du loup dans ces régions. A l’heure actuelle, le Parc du Mercantour compterait six à huit meutes de loups, composées en moyenne de trois à cinq membres.

Cécile Cassier

1- Le piège à lacet consiste à emprisonner la patte d’un animal à l’aide d’un câble qui s’enroule autour de celle-ci.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
20 juillet 2009 - 0 h 00 min

Pourquoi avons-nous toujours en france autant de mal à vivre avec le loup alors que dans d’autres pays d’Europe, on y arrive. Il serait pourtant le bienvenue dans certaines régions pour réguler un peu les populations de sangliers introduits par les fédérations de chasse et qui provoquent pas mal de dégâts.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
66

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS