Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le loup : une espèce protégée… et chassée
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le loup : une espèce protégée… et chassée

De récentes attaques perpétrées sur des troupeaux d’ovins ont relancé le débat quant à la gestion du loup. Aux dires du ministère de l’écologie, on recensait, le 25 juillet dernier, 583 attaques et 2115 victimes, soit une augmentation d’environ 25 % des attaques et de 18 % des victimes par rapport à 2010. Invoquant l’impact économique pour les éleveurs, la ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a affirmé sa volonté d’assouplir le protocole « loup », en facilitant la mise en œuvre des tirs de défense ou de prélèvement « lorsque la situation le justifie ». Aussi, bien qu’elle reconnaisse le statut d’espèce protégée du loup, au titre de la Convention de Berne et de la directive européenne « Habitat », la ministre estime que ce statut ne s’oppose en aucune façon à « la volonté ferme de l’Etat de diminuer la pression du loup sur les élevages ».

Ce remaniement du protocole s’oriente notamment vers une « territorialisation » des tirs de défense. Concrètement, l’autorisation de tirs dirigés contre les loups sera facilitée dans certaines zones afin de « permettre à l’ensemble des éleveurs situés dans une zone reconnue à risque de défendre leur troupeau dès les premières attaques sans autre procédure administrative ». En outre, le nombre de prélèvements maximum, fixé à six loups sur la période 2010 / 2011, pourra être revu chaque année en fonction de la population estimée, de l’évolution de celle-ci et des dégâts occasionnés. Ainsi, en s’engageant à diminuer la pression du loup sur les élevages, le ministère choisit d’accroître la pression sur le loup. Or, il y a fort à parier que les pertes seront proportionnellement bien plus conséquentes en ce sens, sans dédommagements à la clé.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
kankan59
29 juillet 2011 - 0 h 00 min

Et oui, il est tellement plus facile, rapide, économique de tuer un animal sauvage en voie d’extinction que de protéger, préserver troupeaux & loups. Quelle triste humanité, quels petits dirigeants !! Comment faisaient les précédentes générations qui partageaient les territoires, les espaces avec la faune sauvage qui étaient là si longtemps avant que l’homme ne vienne l’exterminer, c’est vraiment affligeant, révoltant de voir tant de déshumanité.


marseille42
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

Et combien d’attaques de grands chiens redevenus sauvages depuis leur abandon par des maîtres peu scrupuleux? Car c’est une constante et un phénomène connu, les gens achètent ou adoptent un chiot tout mignon pour l’offrir à Noël, s’aperçoivent que ce n’est pas une peluche, mange solidement et grandit, qu’il faut le dresser, et trouve normal de l’abandonner dans la rue ou en pleine campagne. Les chiens, animaux grégaires, forment des meutes et se nourrissent sur « le pays ». Mais peu de gens en parlent. C’est tellement plus simple d’accuser le loup, méchant hantant les contes, que le bon chien-chien à sa mémère dont on veut oublier qu’il est aussi dangereux.


rol42
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

les articles officiels écrits sur les soit -disant attaques de loups sur des troupeaux font références » à des attaques de grands canidés » ce qui à mes yeux ne constitue pas une preuve de culpabilité de canis lupus .Pour notre ministre de l’écologie une imertion dans l’univers du loup serait certainement instructive.Si l’indemnité des assurances n’étaient pas si attractive les bergers protègeraient certainement plus efficacement leurs troupeaux.


Nol
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

Marseille 46 pense que les éleveurs de moutons sont crétins au point de confondre des chiens avec des loups!


humanité
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

Serait-il possible de savoir comment font nos voisins européens pour gérer ce problème ? comment cohabitent-ils avec le loup ? La question pourrait être identique pour les ours que l’on trouve en europe centrale … il est urgent que nous apprenions à vivre les uns avec les autres.


dieselstop
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

Depuis toujours une certaine sorte d’individus on fait porter au loup la responsabilité de tous les maux de la terre, en oubliant que le plus grand fléau que la Terre n’est jamais portée est l’Homme lui même!


carmen
31 juillet 2011 - 0 h 00 min

Il n’y a pas que les chiens abandonnés qui attaquent les troupeaux et si les loups pouvaient réduire le nombre de sangliers ce serait bien . Mais quelles seront les réactions de l’opinion publique quand à l’avenir , un loup attaquera un randonneur qui aura réussi à le prendre en photo ? La question de « humanité  » est pleine de bon sens :pourquoi ne pas faire comme pour les vautours et offrir aux loups des aires de repas avec des bêtes mortes de maladies ou d’accidents ? Bien nourris ,peut-être que la pression sur les troupeaux serait moindre .


brutus38
1 août 2011 - 0 h 00 min

non madame, ou bien fait rarrissime, le loup n’attaque pas l’homme, sinon, ça se saurait !!!! les chasseurs du rest ne seraient pas les derniers à faire connaitre le fait …
Il n’y a guère que dans « le petit chaperon rouge » que le méchant loup s’attaque à une petite fille … mais ce grand méchant loup (qui a déjà bon dos) n’est autre qu’un de ces 75000 HOMMES auteurs de VIOLS rien qu’en France chaque année! C’est ainsi trop facile de faire porter le chapeau au loup ! Ne soyons pas naïfs, »le petit chaperon rouge » n’est qu’une parabole … Par contre n’oublions pas que Romulus et son frère ont été sauvés et élevés par une Louve, n’allaez pas soutenir le contraire à nos voisins italiens ! bien cordialement.


brutus38
1 août 2011 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord avec vous ! Le plus grand fléau c’est bien nous pauvres humains …pollueurs, massacreurs de la faune et de la flore, affameurs et destructeurs de nos propres frères ….


marseille42
5 août 2011 - 0 h 00 min

Non, je ne crois pas que les gens sont assez crétins pour confondre le loup avec le chien. Simplement, si vous examiniez les rapports des spécialistes et des observateurs sur le terrain, vous sauriez qu’il faut imputer les dégâts autant aux meutes de chiens qu’aux bandes de loups. Mais ce « détail » est occulté par les éleveurs qui s’ils le « dévoilaient » ne seraient plus indemnisés. Donc, je précise: les comptes des prélèvements sur les troupeaux par les loups sont falsifiés pour que les fraudeurs puissent se gaver sur le compte du contribuable. Libre à vous de l’encourager. Question: avez-vous déjà vu un berger allemand ou belge (encore plus proche par l’allure du loup) attaquer? Ou dois-je vous relater des faits, occultés eux aussi, de « rôdeurs » tués ou très gravement blessés par eux?
Et ne vous y trompez pas, j’aime les animaux et j’ai un grand chien.


humanité
5 août 2011 - 0 h 00 min

Je suis outrée d’entendre parler de tir de défense, de tir de prélèvement, de tir ceci, de tir cela … un misérable loup de 27 kg vient d’être abattu avant même d’avoir attaqué, il avait commis le crime de se trouver dans les environs d’un troupeau. On arme des hommes, je suis tout à fait contre ce principe. Est-ce qu’ils sont revêtus d’une soudaine qualité de jugement, discernement, réflexion ? L’Etat doit trouver une solution au bien vivre ensemble.
Je me pose également une question lorsque je vois ces hécatombes complaisamment étalée à une heure de grande écoute : ce gâchis de viande, n’est pas une attitude que l’on rencontre chez les prédateurs à moins que nous n’ayons à faire à des psychopathes !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
41

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS