Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le loup : ennemi n°1 du protocole de protection du… loup ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le loup : ennemi n°1 du protocole de protection du… loup ?

Bien qu’orientée un temps sur le bien-être animal, cette période de campagne électorale n’a pas marqué le retour en grâce du loup au sein du gouvernement français. Un arrêté du 16 mars 2012 confirme la position affichée en 2007 par Nathalie Kosciusko-Morizet, estimant que le statut d’espèce protégée n’empêche pas de réduire la pression du loup sur les élevages. Modifiant l’arrêté du 9 mai 2011 fixant les conditions dans lesquelles sont délivrées les dérogations aux interdictions de destruction, l’arrêté en question assouplit, une fois encore, les critères et les situations autorisant à tuer un loup.

Dans des zones dites « unités d’action », délimitées par les préfets, des « tirs de défense » seront ainsi autorisés si le troupeau est « reconnu comme ne pouvant être protégé », ou si, malgré la mise en place de mesures de protection et d’effarouchement, une attaque a été constatée soit sur le troupeau, soit sur un troupeau situé à proximité, depuis le 1er mai de l’année n-1. Outre l’ambiguïté définissant un troupeau « reconnu comme ne pouvant être protégé », cela revient à autoriser des tirs dits « de défense » pour des troupeaux n’ayant subi aucune attaque. Autrement dit, toutes les excuses seront bonnes pour éliminer du paysage une présence indésirable, dont le statut protégé n’est plus qu’un paravent visant à se donner bonne conscience.  

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
guiguib61
11 avril 2012 - 0 h 00 min

il n’y a plus qu’une solution… votez vert visiblement les bleu blanc rouge ne sont pas favorables a la survie d’une espèce existant depuis bien plus longtemps que nous et préfèrent le son des fusils à la concertation citoyenne car dans son ensemble, les gens sont pour le retour du loup, seuls les chasseurs et certains agriculteurs ne le sont pas.


thylacine
12 avril 2012 - 0 h 00 min

Ma grand-mère me disait: » On ne peut pas faire une omelette sans casser des oeufs ». De même, on ne peut pas donner à autrui sans s’enlever un peu à soi même. Laisser de l’espace et des ressources aux autres êtres nous coûtera forcément quelque chose. Ce principe simple ne paraît pas évident dès qu’on raisonne collectivement, car chacun dit: « Pourquoi est-ce moi qui dois donner? » Un ensemble de gens ne raisonne pas comme une personne seule. Et la démocratie, hélas, ne résout que très partiellement le problème… Long est le chemin…
Mais quand même: « tir de défense », quelle ironie! Qui est le plus menacé dans l’affaire?


marseille42
12 avril 2012 - 0 h 00 min

Une manière de permettre aux dingues de la gâchette d’être armés. Et tant pis pour le loup dont le seul grief est d’exister. Tant pis pour les promeneurs qui risquent aussi leur peau et pour avoir été confondue avec une alouette(dixit le chasseur)bien que je sois plus grosse de plusieurs dizaines de kilos et ma fille ayant été blessée par un tir sur NOTRE terrain, je sais de quoi je parle. Tant pis aussi pour la biodiversité, l’équilibre écologique et j’en passe. Enfin! l’humanité aura bientôt disparu et la Nature pourra reprendre ses droits.


gardien de mouton
16 avril 2012 - 0 h 00 min

je suis d’accord pour voter vert mais je suis d’accord pour qu’on tire sur le loup car un loup peut faire 100 km en 24 H :hier y’en avait pas aujourd’hui il y en a et demain un troupeau peut être décimé car le relief et dangereux ( je sais un mouton c’est con :ça se casse la gueule dans les montagnes). Si un voisin a été attaqué par le loup, il y a très peu de raison pour que ça ne vous arrive pas un jour. Maintenant si vous ne trouvez pas ça légitime de défendre son troupeau je ne peut plus rien pour vous. Élever des bêtes c’est les protéger contre les maladies et les accidents. Maintenant je peux aussi comprendre que l’on ne veuille plus d’éleveur. Il faut quand même de tout pour faire un monde.


franck
18 avril 2012 - 0 h 00 min

Il y a beaucoup plus de brebis que de loup, le loup a sa place dans l’équilibre, je comprends les éleveurs, mais je crois qu’il y a trop d’animaux d’élevages, qui consomment les 2 tiers de la surface terrestre pendant qu’un milliards d’humains meurent de faim et combien d’eau quand deux milliards n’ont pas accès ou difficilement a l’eau potable. Le loup a sont rôles a jouer comme les autres carnivores mais les hommes ne veulent pas partager, moi je veux bien lui laisser ma part de viande !!!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
32

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS