Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le frelon à pattes jaunes fait trembler l’apiculture européenne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le frelon à pattes jaunes fait trembler l’apiculture européenne

Prédateur d’abeilles redouté, le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina nigrithorax) compte parmi les nombreuses menaces qui pèsent sur l’apiculture européenne. Venu d’Asie, il fut introduit en France avant 2004 et s’est, depuis lors, répandu dans 39 départements français. Sa présence a également été signalée en Corée avant 2006 et en Espagne en 2010. Issues notamment du CNRS et du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), trois équipes de chercheurs ont mené une étude de modélisation écologique afin de déterminer les zones d’acclimatation potentielle de ce frelon invasif. En s’appuyant sur les aires d’origine et d’invasion de la variété nigrithorax, les scientifiques estiment que la plupart des pays d’Europe présentent un risque non négligeable de voir le Frelon à pattes jaunes s’acclimater chez eux. La probabilité se fait encore plus forte le long des côtes atlantiques et du nord de la Méditerranée. Dans le futur, d’autres régions d’Europe, comme la Péninsule des Balkans et la Turquie, pourraient également être envahies. Enfin, plusieurs régions du monde (Afrique du sud, Australie, Nouvelle Zélande, Sud-ouest de l’Amérique du nord et du sud) sont aussi potentiellement menacées, dans la mesure où le scénario d’importation de ces frelons via le commerce international peut facilement se répéter.

Répartition de Vespa velutina nigrithorax en Europe de 2004 à 2010

Depuis 2006, tous les signalements de nids de Vespa velutina nigrithorax envoyés au Muséum sont enregistrés sur la base de données de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel. Le signalement peut être fait en ligne ou par le biais d’une fiche téléchargeable depuis le site Internet (1). L’éradication des frelons asiatiques étant largement compromise du fait de l’importance de leurs populations en France, les efforts menés tendent aujourd’hui à limiter son impact sur la biodiversité et l’activité apicole. Outre le prélèvement des abeilles, les frelons à pattes jaunes ont un fort impact sur les ruchers, leur présence permanente devant les ruches provoquant un arrêt de l’activité de butinage.

Cécile Cassier
1- inpn.mnhn.fr.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 16 juin 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
18 juin 2011 - 0 h 00 min

Encore un bienfait de la sacro-sainte mondialisation !


bussereau
18 juin 2011 - 0 h 00 min

MERCI MONSIEUR BUSSEREAU…

alors qu’il était encore temps de le faire à l’époque et que cet illustre alors ministre de l’agriculture ne l’a pas fait, il fallait déclarer ce frelon CALAMITE NATURELLE afin de pouvoir l’éradiquer…IL EST A PRESENT TROP TARD

MERCI Mr BUSSEREAU!!!

Quand aurons-nous dans ce pays des ministres COMPETENTS qui ne passeront pas d’une spécialité à une autre au grédu bon vouloir de nos monarques ??



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
606

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS