Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le diable de Tasmanie décimé par le cancer
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Le diable de Tasmanie décimé par le cancer

Le diable de Tasmanie, célèbre marsupial caricaturé pour son mauvais caractère, vient d’être classé comme espèce en danger par le gouvernement australien. On est loin ici des dessins animés de la Warner Bros. L’espèce est décimée par une tumeur faciale, la population a décliné de 70 % depuis l’apparition de la maladie en 1996.


En Tasmanie, une île de l’océan indien au Sud de l’Australie, ce marsupial carnivore, longtemps chassé par les colons, a bien failli être exterminé à l’instar de son proche parent, le tigre de Tasmanie ou Thylacine disparu en 1936. Protégées en 1941, les populations de diable avaient néanmoins pu se rétablir. Mais c’était sans compter sur un cancer qui leur ronge d’abord le museau puis se propage à l’ensemble du corps et les tue en quelques mois. Cette tumeur est contagieuse et se diffuse très rapidement. Hamish McCallum, responsable scientifique du programme gouvernemental de sauvegarde, expose ainsi dans le journal britannique The Guardian, ses craintes de voir l’espèce s’éteindre d’ici à une vingtaine d’années.

Les espoirs reposent désormais sur un effort de recherche qui permettrait de mieux connaître cette maladie et de la diagnostiquer chez les animaux dès ses premiers stades, afin d’isoler les groupes infectés et limiter la propagation.
Elisabeth Leciak

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Grand Père Soulcie
31 mai 2009 - 0 h 00 min

Surprenant ce type de cancer qui est contagieux… quels sont les moyens de la contagion, car les cancers ne le sont pas – contagieux – à ma connaissance.


baralu
9 juin 2009 - 0 h 00 min

Contagieux, peut être pas au sens d’une grippe, mais un léchage de babine d’un sujet malade à un sujet sain aura surement cet effet!
Une enquête épidémiologique est à faire, pour connaitre les moyens de dispersions, l’origine de cette localisation (car cela me parait plutôt suspect), il faut surement isolé rapidement un certain nombre de sujets sains afin de faire perdurer la race.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
290

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS