Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Le « Velcro » adopté comme technique de chasse par des fourmis guyanaises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le « Velcro » adopté comme technique de chasse par des fourmis guyanaises

Ci-contre – Un sphinx capturé par une aile sur un lobe de feuille, on voit des ouvrières en position de chasse sur la droite de la photo.

En Guyane, les fourmis du genre Azteca nouent une relation dite « symbiotique » avec le Cecropia, un arbre emblématique de cette région également connu sous le nom de bois canon. Fonctionnant sur l’échange de bons procédés, l’arbre fournit le logement et une partie de leur nourriture à ces fourmis arboricoles, lesquelles, en retour, protègent leur hôte des potentiels envahisseurs. S’intéressant de près à cette complémentarité, des chercheurs ont fait une nouvelle découverte, concernant spécifiquement une espèce de fourmis : Azteca andreae. Selon toute vraisemblance, celle-ci utiliserait uniquement le Cecropia à titre de logement, assurant elle-même sa propre subsistance grâce à une technique de chasse peu commune.

Respectant une organisation sociale très élaborée, les fourmis ouvrières de cette espèce se positionnent côte à côte en bordure des feuilles, guettant d’éventuelles proies en quête d’un abri ou de nourriture. Pour les scientifiques à l’origine de cette observation, cette technique se calque sur le principe du célèbre « Velcro », la face inférieure des feuilles constituée d’une ramification de longs poils correspondant à la partie « velours ». S’accrochant à ces longs poils, les « griffes » des ouvrières miment, quant à elles, la partie « crochets » du dispositif.

Extrêmement efficace, notamment en vue de la capture de très grosses proies, cette technique permet à une fourmi Azteca andreae de maintenir jusqu’à plus de 5000 fois son poids. A ce jour, la plus grosse prise connue est celle d’un criquet de 18,61 g, soit 13 350 fois le poids d’une seule ouvrière.

Cécile Cassier
Photos © ECOFOG

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 juillet 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
38

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS