Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » La mer morte, un nom prémonitoire ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La mer morte, un nom prémonitoire ?

La mer Morte, que sa forte concentration en sel a rendue célèbre de par le monde, est en danger. L’association internationale ‘Les Amis de la Terre’ vient d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme : en cinquante ans, la mer Morte a perdu un tiers de sa superficie, et depuis vingt ans, elle recule d’un mètre par an, au risque de s’assécher définitivement en 2050 !

Si, pendant des décennies, les apports du fleuve Jourdain ont permis de compenser les pertes en eau, liées au fort taux d’évaporation de cette mer (inhérent aux concentrations de sel), aujourd’hui le Jourdain, qui a perdu 97 % de son volume d’eau originel, ne suffit plus à équilibrer la balance hydrique. La situation a même de fortes chances de s’aggraver puisqu’avec 90 % de ses eaux détournées par Israël, la Jordanie et la Syrie notamment pour l’irrigation et l’approvisionnement en eau potable, le Jourdain pourrait s’assécher dans les deux prochaines années, selon l’association des Amis de la Terre.

Si la Mer Morte n’est pas un haut lieu de la biodiversité mondiale (il n’y a pas de poisson dans cette mer), sa disparition aurait comme conséquence un désastre économique pour toute la région côtière qui vit en grande partie du tourisme, entre autre grâce aux vertus thérapeutiques de la boue et de l’eau. A terme, environ 11 000 emplois pourraient disparaître.

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 avril 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS