Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » La France pourrait être favorable à la commercialisation de l’ivoire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La France pourrait être favorable à la commercialisation de l’ivoire

Alors que le trafic de l’ivoire apparaît très actif, 2 pays africains (Kenya et Mali) entendent demander l’instauration d’un moratoire de 20 ans sur le commerce international de l’ivoire brut et travaillé, pour protéger les dernières populations d’éléphants. Or, alors qu’il vient d’être démontré que le trafic d’ivoire de l’année passée correspond à la disparition de 23 000 éléphants, tout soutien apporté à une réouverture, même partielle, du commerce de l’ivoire, est un feu vert adressé aux braconniers et donc une condamnation à mort des éléphants tant africains qu’asiatiques à plus ou moins longue échéance.

Aussi étonnant que cela paraisse, c’est pourtant ce qu’envisage la France si l’on se réfère à la position de Nelly Olin, la ministre de l’écologie, qui a fait savoir qu’elle ne soutiendrait pas la proposition du Kenya et du Mali.

Même si cette proposition ne sera formulée qu’en juin 2007, lors de la 14e Conférence des Parties de la CITES (1), et qu’à cette date N. Olin ne sera probablement plus ministre de l’écologie (suite à l’élection présidentielle, N.D.L.R.), cette position est révélatrice de la position qu’entend tenir la France lors de cet événement… Les associations IFAW, SPA, SNPN et One Voice sollicitent pour cette raison l’intervention du président de la république pour que la France, à l’inverse de ce qui est pressenti, soutienne fermement la proposition d’un moratoire de 20 ans sur le commerce de l’ivoire, en conformité avec ses engagements passés en faveur d’une conservation intégrale de l’éléphant d’Afrique.

Pascal Farcy
1- Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. La CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 mars 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
29

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS