Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » La France gère sa population de loups avec 2 tirs en Isère
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La France gère sa population de loups avec 2 tirs en Isère

Deux loups, un mâle et une femelle, ont été abattus hier matin en Isère, suite à un arrêté préfectoral pris le 22 août 2006. Un seul tir était autorisé, comme le stipule le protocole d’effarouchement et de prélèvement défini le 1er juin de cette année.

Jugés scandaleux par plusieurs associations de protection de la nature, les tirs ont été effectués par des gardes assermentés dans la commune d’Allevard, du massif de Belledonne. La supposée ‘expérience’ des gardes n’a pas empêché un tireur de tuer un deuxième prédateur, faute de s’apercevoir qu’un de ses collègues en avait déjà tué un.

Au-delà de l’apparente erreur humaine, l’arrêté préfectoral soulève plusieurs questions. Il a été pris suite à 6 attaques et 21 moutons tués sur un même troupeau de 3 500 brebis dans le massif de Belledonne, depuis le mois de juillet. Néanmoins, pour la Mission loup de FNE (fédération des associations de protection de la nature) ce troupeau était insuffisamment protégé et n’entrait donc pas dans le cadre du protocole, lequel ne permet un tir que lorsque les moyens de prévention sont effectifs. Or, avec seulement 2 chiens Patou, il apparaît difficile de protéger un troupeau de 3 500 brebis, notamment lorsque celui-ci est subdivisé en trois lots de pâturage répartis sur plus de 50 hectares !!

En outre, notons que lorsque cet éleveur à 2 chiens Patou pour garder 3 500 brebis, ses collègues en ont, en moyenne, 3 pour 600 moutons…

Sachant que cet éleveur a passé un contrat avec l’Etat, la Mission loup s’interroge ainsi sur la destination des fonds dégagés pour la protection des troupeaux… De son côté, l’ASPAS considère, qu’avec ces tirs, l’Etat conforte dans sa position d’anti-loup primaire cet éleveur, lequel se serait vanté en 2000 d’avoir tué un loup sans être nullement jugé.

Au final, s’il est une chose certaine, c’est que ces tirs portent à 4 le nombre de loups abattus en Isère, en 2 ans (un tir début septembre 2005 et un autre fin octobre 2004). A cela, il convient d’ajouter des actes de braconnage de notoriété publique; ce qui fait qu’avec ces 2 nouveaux tirs, il est fort probable que ne subsiste plus, dans ce massif, qu’un seul loup, puisque selon l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage), la meute du massif de Belledonne comptait 3 individus cet hiver.

En l’espace de 2 ans, on serait ainsi passé de 8 individus à un seul animal, qui rappelons-le fait partie d’une espèce protégée par la convention de Berne et la directive européenne Habitat, toutes deux ratifiées par la France.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 septembre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS