Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » La Belgique prend des demi-mesures pour les sangliers
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Belgique prend des demi-mesures pour les sangliers

En septembre 2005, la Belgique a étendu les dates d’ouverture de la chasse au sanglier afin d’endiguer les problèmes liés à la surdensité de celui-ci, en région wallonne. Le 24 janvier, en complément de cette décision, le ministre wallon de l’agriculture et de l’environnement a décidé d’interdire le nourrissage des sangliers en forêt domaniale. Si les associations environnementales se félicitent de cette décision, cette dernière se limite aux seules forêts domaniales et ne s’étend pas au ‘nourrissage dissuasif’, lequel est pourtant une cause avérée de l’explosion démographique que connaît cette race à travers l’Europe.

Le nourrissage a été utilisé au départ par les chasseurs, pour cantonner le gibier (sanglier, chevreuil, cerf…) sur des territoires bien définis. A base le plus souvent de grain de mais, cet agrainage servait ni plus ni moins d’appâts aux chasseurs. Avec le temps, le nourrissage s’est voulu dissuasif pour protéger les cultures des sangliers, pendant la période où elles sont particulièrement attirantes. Mais donner des grains de maïs a un sanglier n’a jamais empêché ce dernier d’aller visiter les champs, et cette méthode, en procurant une nouvelle source d’alimentation aux sangliers, a augmenté le taux de fécondité des laies (trois portées tous les deux ans au lieu d’une par an).

Enfin, on peut se demander la réelle efficacité d’une interdiction qui ne concerne que les forêts domaniales, le sanglier étant capable de parcourir des dizaines de kilomètres quotidiennement pour se nourrir. Le nourrissage en périphérie des propriétés domaniales permettra un contournement aisé de l’interdiction comme le note l’association Natagora, ce qui ne changera probablement rien à la problématique de la surpopulation des sangliers.

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 janvier 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS