Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’Union européenne baisse les bras face au commerce illégal de bois
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Union européenne baisse les bras face au commerce illégal de bois

Lancé en 2003, le plan d’action européen FLEGT (1), visant à lutter contre les importations de bois illégal et à améliorer la gouvernance dans les pays producteurs, est actuellement dans sa phase finale. Celle-ci consiste en l’adoption d’un règlement contre le commerce illégal de bois. Dans cette optique, la Commission européenne publiait en octobre 2008 une proposition de règlement sur les « Obligations des opérateurs qui mettent du bois et des produits dérivés sur le marché », texte jugé décevant par les associations de protection environnementale dont France Nature Environnement (FNE).

Nouveau rebondissement, le 22 avril dernier, le Parlement européen fait son entrée en scène et vote en faveur d’un durcissement de la proposition émanant de la Commission. Malheureusement, c’était sans compter le revirement opéré mardi 15 décembre par les ministres européens de l’Agriculture. De fait, 14 mois de discussions ont finalement débouché sur l’adoption en première lecture d’un accord politique, reposant sur des mesures édulcorées. Parmi les principales faiblesses reprochées à ce texte, on note le refus de ratifier une définition complète du « bois légalement produit ». Fut également rejetée l’instauration d’un minima de sanctions et de peines encourues par les contrevenants au règlement européen, de même que la mise en place d’une chaîne de traçabilité des produits bois présents sur le marché européen. Pour couronner cette démonstration de laxisme, la date d’application du texte a été repoussée d’un an. Si l’on tient compte du passage en seconde lecture, cela implique que le texte en question n’entrera en action que dans un délai de trois ans. 

 

A l’heure où les négociations climatiques battent leur plein à la table des discussions de Copenhague, la position des gouvernements européens se pose en totale contradiction avec les efforts vantés pour réduire les gaz à effet de serre et enrayer la déforestation globale. Actuellement, l’Union européenne compte parmi les principaux importateurs mondiaux de bois. Or, entre 16 et 19 % de ces importations proviennent de l’exploitation illégale des forêts. Une chose est sûre, bien que reconnu comme l’un des principaux acteurs de la déforestation tropicale, le commerce de bois illégal semble avoir encore de beaux jours devant lui. 

Cécile Cassier
1- FLEGT est l’acronyme anglais de Applications des réglementations forestières, Gouvernance et Echanges commerciaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
19 décembre 2009 - 0 h 00 min

Tant Mieux!
je vais pouvoir continuer à manger mon steack haché industriel sans me poser de questions sur la culture du mais ou du soja(responsable de 80% des déforestations massives au brésil et partout dans le monde), je vais pouvoir me dorer au soleil sur ma térrasse en IPE, dans mon transat en teck véritable, sans culpabiliser sur mon désir naturel d’authenticité, je vais pouvoir me chauffer au bois sans savoir tout sur les filières mafieuses de la france-afrique (et les autres),je vais continuer de fumer mes clopes US au tabac made in Africa ,je vais pouvoir rouler en Saab avec mon carburant vert sans penser aux singes roux et aux insectes disparus d’indonésie.
je n’aurais surtout pas à relire les « éléments d’écologie appliquée »de François Ramade(1973…) c’est bien trop ardu de comprendre que ma petite vie quotidienne influence directement les grandes manoeuvres des pillards de la biosphère…en toute légalité, puisque ce sont eux mêmes qui redigent les règles du jeu de massacre planétaire.


joëlle
20 décembre 2009 - 0 h 00 min

L’homme ne va pas essayer de sauver ce qui peut encore l’être. Il va tout détruire jusqu’au bout puis pleurer sur son triste sort quand la terre, exploitée jusqu’à la fin, finira par ne plus pouvoir nous nourrir. Quand un voleur vole une chose, il est en général sanctionné, c’est normal. Mais quand des chefs d’état permettent que le jeu de massacre continue, ils sont au contraire honorés à cause de leur rang. Ils seront pourtant responsable de génocides. Mais leur culpabilité sera diluée et l’histoire ne retiendra pas leur noms comme ceux qui ont amené l’humanité et la nature à sa perte.


dautreville
26 décembre 2009 - 0 h 00 min

qu’elle importance quand nos hériers si il y en a encore dans je ne sais trop combien de temps ne serons plus qu’une poignée sur se grain de sable dans l’univers quelqu’un peut il me fournir une raison simple de ne pas pulveriser cette planete folle ou des trépanés de naissance peinent durement pendant une soixanteaine d’années pour survivre et finir en pourriture ! joyeux noel quand meme et si l’envie de vous pendrent pour en finir plus vite ou comme les lemmings d’allez vous jetez en masse dans l’océan rien ne vous en empeche il y a eu deja par le passé et surement a l’avenir des envie comme cela d’aller au devant des mitrailleuses de salopards qui voulaient un monde meilleurs !bonne année !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS