Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’ourse Franska devrait pouvoir rester dans les Pyrénées et s’y reproduire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’ourse Franska devrait pouvoir rester dans les Pyrénées et s’y reproduire

La secrétaire d’Etat à l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré ne pas envisager ‘de capture et de retrait de l’ourse Franska’, son comportement n’étant pas considéré comme anormal par les experts. Pour les anti-ours, il en va autrement. Depuis le début du printemps, l’ourse Franska serait à l’origine de la prédation de plusieurs dizaines de brebis, poussant les éleveurs à demander sa capture et son retrait.

Toutefois, dans un apparent souci d’apaisement, Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé que le comportement de l’ourse Franska va faire l’objet d’une nouvelle expertise par des spécialistes étrangers et indépendants, sous la responsabilité de l’équipe ‘ours’ de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Dans le même temps, le protocole sur les ‘ours à problème’ va être réexaminé pour une remise à plat complète, qui devrait laisser plus de place à la concertation et à la transparence. Enfin, le plan de restauration 2006-2009 de l’ours dans les Pyrénées va bénéficier d’une évaluation à mi-parcours, cet automne.

A terme, si la secrétaire d’Etat à l’écologie s’est déclarée favorable à une meilleure définition de la zone de présence des ours, elle a souligné qu’il n’était ‘pas question de mettre les ours dans un zoo’.

Par ailleurs, contrairement à ce qu’affirmait le Canard enchaîné, l’ourse Franska ne serait pas une ‘vieille ourse ménopausée’. Présentée comme âgée de 6 ans, l’ourse aurait en fait une quinzaine d’années, mais elle serait encore en état de se reproduire, les ourses ne connaissant apparemment pas la ménopause selon un responsable de Slovénie, le pays d’origine de Franska.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 juillet 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
claude le jardinier
1 août 2007 - 0 h 00 min

Je pense que les bergers exagèrent beucoup.La mort des moutons par l’ours représente 1% Le reste est provoquée par la maladie et par les chiens errants, je ne vous dit pas lorsque le loup va arrivé, c’est la fin du mouton.Je pense qu’il faut mettre les ours en réserve dans un parc naturel sans les parquer comme dans un zoo.
cordialement

claude


claude le jardinier
9 août 2007 - 0 h 00 min

Bonjour,
Les opposants à l’ours doivent être contents, je pense qu’il faut en introduire mais les mettre dans des réserves dans des parcs naturels ou comme les loups en Lozère,tout le monde serait satisfaits
cordialement
claude


Pascal
9 août 2007 - 0 h 00 min

Pas d’accord Claude, dans un parc de vision comme celui du Gévaudan en Lozère, on ne peut pas parler de réintroduction, mais d’animaux en cage, même si les dimensions des cages sont plus confortables qu’ailleurs. Enfin, je pense que les Pyrénées sont assez grandes pour accueillir quelques dizaines d’ours sans compromettre les activités qui s’y déroulent. Amicalement, Pascal



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS