Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’interdiction du commerce de l’ivoire est maintenue
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’interdiction du commerce de l’ivoire est maintenue

Dans la lutte contre le trafic d’ivoire, et donc la protection des éléphants, les écologistes ont obtenu une victoire essentielle en obtenant l’interdiction de la vente d’un stock de 60 tonnes d’ivoire qui avait bénéficié d’un feu vert de principe en 2002, sous réserve, notamment, d’un contrôle réel du braconnage et de l’utilisation des revenus pour la conservation et le développement des populations locales.

Si le secrétaire général de la CITES (1), Wijnstekers Willem, a estimé que les conditions étaient réunies pour procéder à la vente des stocks d’ivoire, plusieurs pays s’y sont opposés, faisant valoir qu’une telle décision placerait les éléphants d’Afrique et d’Asie sous la menace des braconniers. En effet, rappelons que si en 1989, le déclin des populations d’éléphants d’Afrique a été stoppé grâce à l’interdiction mondiale du commerce de l’ivoire, la réouverture partielle de celui-ci en juin 1997 (Botswana, Namibie et Zimbabwe) a entraîné une reprise du braconnage sur l’ensemble du continent africain et asiatique.

Par ailleurs, le système MIKE (Monitoring Illegal Killing of Elephants) de contrôle de l’abattage illégal des éléphants ne donne pas toute satisfaction. Neuf ans après sa création, ce système manque toujours de fiabilité avec des données plusieurs fois prises à défaut. Ainsi, plus de 15 tonnes d’ivoire, provenant de plusieurs saisies effectuées en 2005 et 2006, n’y sont toujours pas répertoriées.

Alex Belvoit
1- Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. La CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 octobre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
79

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS