Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’heure est au bilan pour la « Directive Oiseaux » qui souffle ses trente bougies
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’heure est au bilan pour la « Directive Oiseaux » qui souffle ses trente bougies

Alors que la Directive européenne 79/409/CEE relative à la conservation des oiseaux sauvages, dite ‘ Directive Oiseaux ‘, fêtait hier ses 30 ans d’application, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) revient sur le rôle que joua cette réglementation dans la préservation de certaines espèces volatiles jugées menacées.

Figurant en annexe 1 de cette directive, adoptée au sein de l’Union Européenne le 2 avril 1979, 181 espèces d’oiseaux sauvages bénéficient aujourd’hui d’un statut dit prioritaire en Europe. Au regard de quoi, les sites jugés particulièrement importants pour la conservation de ces espèces doivent obligatoirement faire l’objet d’une désignation par les Etats membres en « Zones de Protection Spéciale » ou ZPS. En outre, toujours dans le cadre de cette même Directive Oiseaux, les Etats membres sont tenus de maintenir dans un bon état de conservation ces zones spécifiques, dont la superficie peut parfois s’avérer considérable.

Intégrant la stratégie européenne visant à « stopper la perte de la biodiversité d’ici 2010 », les ZPS, terrestres comme maritimes, recouvrent des lieux majeurs de reproduction, de mue, d’hivernage, d’alimentation ou de halte migratoire pour les oiseaux. D’après la LPO, à ce jour, on recense 380 ZPS, terrestres comme maritimes, en France. En ce qui concerne la partie strictement terrestre, elles couvriraient 4,23 millions d’hectares, soit 7,7 % du territoire métropolitain.



Evaluant l’état de conservation actuel des populations d’oiseaux nicheurs en France après 30 ans de mise en pratique de la réglementation européenne, la LPO estime que, sur 287 espèces d’oiseaux nicheurs indigènes (1), 33 % sont en déclin, 28 % en augmentation et 17 % sont soit stables, soit fluctuantes. A l’heure actuelle, on ignore encore la tendance de conservation pour 20 % d’entre elles.

Parallèlement, à l’instar de ce qui se passe ailleurs en Europe, de nombreuses espèces migratrices insectivores, comme l’Hirondelle, ainsi que de nombreux oiseaux nicheurs des milieux agricoles (Alouette) et forestiers (Pouillot siffleur) affichent, de même, des effectifs à la baisse.

En revanche, le bilan s’avère plutôt positif pour les 181 espèces figurant en annexe 1 de la Directive Oiseaux puisque, sur les 88 espèces qui nichent en France, 37 % sont en augmentation. Ce pourcentage honorable est à mettre sur le compte, d’une part, de la création d’espaces protégés mais également de mesures parallèles de protection ciblées sur certaines espèces spécifiques, à l’image des programmes de réintroduction du vautour moine initiés en 1992.

Pourtant, comme le note la LPO, si l’impact positif de la Directive européenne ne peut être nié, il n’en reste pas moins que, depuis près de trente ans, 17 % des 88 espèces évoquées poursuivent leur déclin. Deux d’entre elles, à savoir le Traquet rieur et le Pluvier guignard, ont, d’ores et déjà, disparu de France. Aussi, bien qu’ils aient porté leurs fruits, les efforts déployés par le passé doivent plus que jamais être maintenus, même si l’engagement européen pris en 2002 de stopper la perte de la biodiversité à l’horizon 2010 semble pour le moins utopique.

Cécile Cassier
Photo Spatule Blanche

/ ©LPO


1- Qui est originaire du pays où il se trouve.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 avril 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Tam biêt
5 avril 2009 - 0 h 00 min

Il y avait des « Zones protégées »…
Maintenant, sont créées des « Zones protégées spéciales » ZPS ….(Zones protégées spéciales)
A quand les ZPTS (zones protégées TRèS spéciales)??……..Qui ne manqueront pas à être suivies par les « ZPATS » (Zones protégées absolument très spéciales… »
On peut continuer à l’infini…..Tant qu’il y aura des chasseurs pour tuer, pour mépriser les lois et,des ministres de l’ENVIRONNEMENT pour leur donner 19O.OOO euros pour reconstruire des abris de chasse (illégaux dans une ZONE PROTéGéE)….
Si comme à l’accoutumée, d’août à février??? mars??? et plus longtemps peut-être…((« si affinité » de plus en plus grande avec le pouvoir en place ))les chasseurs se permettent d’entrer dans mon petit bois en « zone protégée LPO »,et que « J’OSE » leur ordonner de sortir….alors, je serai en infraction pour « ENTRAVE à LA CHASSE »!!!
Pendant les grands froids de l’hiver 2OO8, j’ai été la seule à signaler une action de chasse au milieu du village…. La seule à ne pas être sourde???
Allez! Ne perdons plus de temps à essayer de nous battre à reculons…. Levons les bras !!Que tout soit détruit une fois pour toutes et cesse de souffrir. Pessimiste, moi??? Non réaliste!!!
Tam biêt….


nature libre
6 avril 2009 - 0 h 00 min

Que dites-vous là Tam biêt ? Ne vous a-t-on pas appris que les chasseurs protègent la nature à coups de calibre 12 et que sans eux les espèces auraient disparu, car c’est avec eux qu’elles sont apparues ? Osez-vous remettre en question la grossière propagande véhiculée partout et par tous, structures cynégétiques, Etat, médias ? Lucide qui comme vous, a compris que les chasseurs sont les plus grands nuisibles à la préservation des espèces.

http://www.ecologie-radicale.org/



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
488

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS