Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’Oryx d’Arabie n’a pas dit son dernier mot
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Oryx d’Arabie n’a pas dit son dernier mot

Si la récente mise à jour de la Liste rouge de l’UICN (1) est loin d’être porteuse de bonnes nouvelles, avec notamment 797 espèces éteintes, 3801 en danger critique d’extinction et 5566 en danger, on compte au moins une exception. En effet, amené au bord de l’extinction sous la pression de la chasse, l’Oryx d’Arabie (Oryx leucoryx) semble avoir repris du poil de la bête. Connu localement sous le nom d’Al Maha, l’Oryx d’Arabie est une espèce d’antilope qui vit exclusivement dans la Péninsule arabique. Selon les scientifiques, le dernier spécimen sauvage aurait été abattu en 1972. Mais, grâce aux succès de la reproduction en captivité et aux efforts de réintroduction, l’espèce est passée, cette année, de la catégorie des espèces En danger à celles des espèces Vulnérables sur la Liste rouge de l’UICN. Aujourd’hui, sa population sauvage compte un milliers d’individus. Il s’agit d’une première car, jusqu’alors, aucune espèce classée comme Eteinte à l’état sauvage n’avait progressé de trois catégories.

Si le bilan global de la Liste rouge de l’UICN reste négatif, notamment en ce qui concerne les espèces d’amphibiens et de primates, cet exemple prouve que les efforts de conservation ne sont pas vains. Un point de vue partagé par Mme Razan Khalifa Al Mubarak, Directrice générale de l’Agence de l’Environnement d’Abu Dhabi, qui déclare : « Avoir ramené l’oryx des limites de l’extinction est un événement majeur. C’est un véritable succès pour la conservation, une histoire que nous souhaiterions voir se répéter de nombreuses fois pour d’autres espèces menacées ».

Cécile Cassier
1- Union internationale pour la conservation de la nature.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 juin 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS