Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » L’érosion des sols tend à s’amplifier
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’érosion des sols tend à s’amplifier

L’érosion des sols est un phénomène naturel dû plus particulièrement à l’eau, mais aussi au vent. Bien que méconnu du grand public, ce phénomène est en hausse avec des coulées de boues importantes qui provoquent des dégâts aux cultures, aux biens matériels et/ou aux installations de traitement de l’eau potable.

Ci-contre, alors que la pluviométrie reste stable, l’érosion des sols est en hausse depuis 1992

Ainsi, selon l’Institut français de l’environnement (Ifen), entre 1985 et 2000, près d’un tiers des communes françaises a été touché, avec une augmentation significative des demandes d’indemnisation depuis 1992.

L’intensité et la fréquence de ces événements dépendent de la nature des sols et de leur occupation (pratiques agricoles, paysage, artificialisation), ainsi que du relief et de l’intensité des précipitations. Notons néanmoins, que cette hausse pourrait être due, en partie, à une meilleure prise en compte de la procédure ‘catastrophe naturelle’, les coulées de boues les plus graves faisant l’objet d’indemnisation à ce titre.

Globalement, sur la période 1985-2000, les régions les plus touchées ont été le Nord/Pas-de-Calais, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, l’Ile-de-France et la Picardie, avec une moyenne supérieure à 5 coulées pour 100 km2. Inversement, le centre du pays (Limousin, Poitou-Charentes, Centre, Auvergne) et la Champagne-Ardenne ont été relativement épargnés (moins de 2 coulées aux 100 km2).

Dans les régions où l’érosion est très importante, l’augmentation de la pression démographique pourrait conduire à une hausse du nombre des demandes d’indemnisation. A titre d’exemple, alors que la population française devrait augmenter de 9 % d’ici 2030, en Languedoc-Roussillon elle devrait s’accroître simultanément de 34 %, faisant de la maîtrise des risques, liés à l’érosion, un enjeu très important.

Au niveau européen, la tendance est aussi à la hausse avec approximativement 17 % du territoire touché. L’érosion est reconnue comme la principale menace sur les sols, avec une perte durable de la fertilité et un déclin de la biodiversité des terres. Pour cette raison, l’utilisation de pratiques agricoles anti-érosives est recommandée par la commission européenne (ne pas laisser les sols sans végétation, réhabiliter les haies ‘coupe-vent’, etc.).

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS