Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Fin de crise alimentaire chez les vautours
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fin de crise alimentaire chez les vautours

Depuis l’affaire de la « vache folle », les règlements européens en matière sanitaire n’ont pas fait que des heureux. Les vautours espagnols ont été mis au régime sec. Mais, en avril dernier, un vote au parlement a finalement autorisé l’utilisation des carcasses animales pour nourrir les grands rapaces nécrophages.

Depuis 2003 et jusqu’à présent, afin d’éviter tout risque pour la santé humaine et animale, tous les animaux morts et les sous-produits d’abattage devaient être confiés aux services publics de l’équarrissage pour être détruits. En France, un assouplissement de la réglementation avait tout de même permis de maintenir des « placettes de nourrissage » spécialement conçues pour les vautours. Mises en place depuis 1998, ces « placettes » étaient régulièrement approvisionnées en carcasses et débris animaux par les éleveurs. Dans les massifs alpins, les Pyrénées françaises et les grands causses cévenols, les populations de vautours fauves, vautours moines, percnoptères et gypaètes barbus ont pu se maintenir à l’état sauvage. En Espagne, par contre, la réglementation européenne fut appliquée de manière beaucoup plus drastique et les vautours ont connu de véritables famines. Cherchant à se nourrir, on les retrouvait alors au beau milieu des décharges publiques où ils furent aussi victimes d’empoissonnement. Selon la LPO, plus de 1 300 vautours fauves seraient morts de faim entre 2003 et 2008 en Espagne.

Une partie des vautours de la péninsule ibérique est venue se réfugier en France pour y trouver de quoi s’alimenter. Grâce à la récente décision du parlement européen, ils pourront très certainement retourner dans leurs massifs d’origine. Pour la LPO, « l’application de cette décision européenne devrait permettre, désormais, de laisser des carcasses d’animaux issus d’élevage à la disposition des vautours ». Reprenant ainsi leur rôle d’équarrisseurs naturels, les vautours pourront à nouveau rendre quelques bons services aux éleveurs. Des éleveurs qui souffraient parfois de devoir récupérer les cadavres de leurs animaux perdus dans les alpages pour les mener vers de coûteux incinérateurs.

Elisabeth Leciak

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
zygo
4 juin 2009 - 0 h 00 min

Cette interdiction était d’autant plus stupide que la maladie ne se transmet pas aux oiseaux, uniquement aux mammifères.


biomip11
4 juin 2009 - 0 h 00 min

Pourquoi l’homme doit-il toujours vouloir tout contrôler. Laissons donc la nature faire ce qu’elle fait très bien depuis des milliers d’années.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS