Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » En moins d’une semaine, un 2ème loup de tué en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






En moins d’une semaine, un 2ème loup de tué en France

Un 2ème loup a été tué hier matin dans le cadre de l’autorisation interministérielle de tir accordée aux préfets des départements de l’arc alpin. Comme dans le cas de la louve tuée dans le Vercors, l’animal a été tiré par des gardes de l’ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage) chargés d’appliquer le ‘Plan loup 2004′ initié par le ministère de l’écologie. Le loup abattu était un mâle, adulte de forte corpulence, qui fréquentait le massif du Taillefer (Isère). Ce tir est le 2ème dans le cadre du plan loup 2004 qui prévoit 4 ‘prélèvements’.

Le massif du Taillefer constitue, d’après les données des comptages hivernaux, une zone de présence permanente de quelques loups depuis l’hiver 2001/2002, sans que pour l’instant on puisse certifier la présence d’une meute organisée. Sur cette zone, durant la saison estivale 2004, 4 à 5 troupeaux étaient présent, mais pas tous protégés et/ou gardés. Si les attaques sont en hausse par rapport à l’année passée, contrairement à ce qui est annoncé par les autorités, le troupeau qui a subit près de la moitié des attaques (8 sur un total de 18) était sans surveillance humaine tandis qu’aucune mesure de prévention n’avait été mise en place. A tel point que fin août, la moitié du troupeau a été perdu pendant dix jours’. Officiellement, selon l’administration des patous ont été financés par des fonds publics pour la surveillance des brebis, néanmoins selon la Mission de loup de FNE, aucun patou n’a été observé cet été avec le troupeau. Les patous sont-ils restés attachés à la bergerie, comme on peut hélas le constater avec certains éleveurs… la question est posée !

Les réactions sont évidemment très vives de part et d’autres. Si le ministre de l’écologie rappelle son engagement de ‘…rechercher avec attention un équilibre entre la garantie de conservation favorable des populations du loup et le développement d’une activité pastorale dans l’arc alpin’, le millieu associatif avec à sa tête France Nature Environnement (la fédération des associations – FNE) estime que ‘L’acharnement se poursuit méthodiquement, qui plus est sur une zone classée « Natura 2000 », où l’Etat s’engage dans le cadre d’un réseau européen à conserver la biodiversité.’ La fédération considère par ailleurs que ces tirs ne résoudront en rien les problèmes de fond de la filière ovine, et risquent de compromettre la viabilité du loup dans en France.

De son côté, l’ASPAS dénonce aussi l’illégalité de ces tirs et estime que le ministre de l’écologie, S. Lepeltier, va rester dans les annales comme celui qui a relancé l’extermination des loups en France, au 21ème siècle. Enfin, la convention vie et nature (CVN) note que ‘L’Etat poursuit son programme honteux consistant à tuer quatre loups dans les ALPES pour de basses raisons politiciennes, ces destructions étant inutiles, cruelles, antiéducatives à l’égard des obscurantistes qui ont une approche moyennageuse de cette espèce.’

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 octobre 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS