Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » En Méditerranée, les mammifères luttent pour leur survie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






En Méditerranée, les mammifères luttent pour leur survie

Pour la première fois, l’UICN (1) a évalué l’état de conservation de l’ensemble des mammifères de la région Méditerranée (2), à l’exception toutefois des baleines et des dauphins. Or, le bilan s’avère peu réjouissant pour les 320 mammifères passés au crible. Sur l’ensemble de ces espèces, 16 % sont menacées dont 3 % sont « en danger critique d’extinction », 5 % « en danger » et 8 % sont « vulnérables ». En outre, 8 % sont considérés comme « quasi-menacées » et 3 % sont irrémédiablement « éteintes » ou « éteintes au niveau régional ».

Figurant parmi les principales causes responsables de ce déclin général, la destruction des habitats naturels concerne 90 % des espèces menacées et touche plus particulièrement les populations de rongeurs, de chauves-souris, de musaraignes, de hérissons et de taupes. Elle résulte du cumul de divers facteurs, à savoir l’agriculture, l’urbanisation, la pollution et les changements climatiques.

L’UICN estime ainsi que 65 % des mammifères menacés pâtissent de l’agriculture. Mais d’autres formes de pression sont à prendre en compte, à l’image des 60 % de mammifères menacés affectés par la chasse et les pièges et les 50 % confrontés aux espèces envahissantes. Au final, sur l’ensemble des mammifères méditerranéens étudiés, 27 % affichent une population en déclin.

Photo ci-contre – Le lynx ibérique est un des mammifères menacés dans la région Méditerranée.

Les grands herbivores, de même que les cervidés, les carnivores, les lapins et les lièvres sont particulièrement menacés. Pour preuve, huit espèces appartenant à ces groupes ont déjà disparu, dont le daim persan (Dama mesopotamica) et l’hippopotame commun (Hippopotamus amphibious).

Placées sous le couperet d’un avenir bien sombre, 49 espèces de mammifères sont aujourd’hui jugées menacées dans la région Méditerranée, et ce à un degré de gravité variable. Laissant présager une perte irréparable, sur ces 49 espèces, 20 sont spécifiques à la région et « ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde ».

Cécile Cassier
Photo © Programa de Conservacion Ex situ del Lince Ibérico

1- Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

2- La région Méditerranée englobe les pays suivants : Albanie, Algérie, Andorre, Bosnie et Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne (y compris les Iles Canaries), France, Grèce, Israël, Italie, Jordanie, Liban, Libye, Ex République Yougoslave de Macédoine, Malte, Maroc, Monaco, Monténégro, Territoires Palestiniens occupés, Portugal (y compris Madère), Sahara Occidental, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Suisse, Syrie, Tunisie et Turquie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 septembre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
16 septembre 2009 - 0 h 00 min

Triste constat.
L’homme encore! L’instinct de mort, toujours.
Et pour réaliser cette « oeuvre » la nature l’a doté d’un cerveau de 1 kg.


thylacine
17 septembre 2009 - 0 h 00 min

Par définition, tout être vivant « lutte pour sa survie ». Vivre = être en compétition avec les autres formes de vie. Nous sommes tous en sursis, sur le frêle radeau Terre. Toute forme de vie disparaît un jour. Pour les espèces mentionnées dans l’article, c’est bientôt, apparemment Qui s’en soucie réellement, à part les lamentations d’usage… Regardez les infos à la télé. Quelles sont les préoccupations des Hommes? Leur nombril! Nous sommes tristes, bien sûr, de la disparition des mammifères, nos frères (par contre les araignées, bon débarras!), mais allons nous pour cela renoncer à faire des gosses, ou à lutter contre les maladies pour sauver notre peau, arrêter le « progrès »… Il faut accepter les conséquences de ses choix. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est bien connu…
1.4 à 1.5 kg, notre cerveau, lupus… Mais je ne suis pas d’accord avec toi, c’est, à mon avis, l’instinct de vie triomphant qui fait que l’Homme explose en écrasant tout autour de lui. C’est ce que ferait n’importe quelle espèce vivante si les conditions le lui permettaient… Et effectivement, c’est « l’invention » de ce cerveau très efficace qui permet, momentanément, à l’espèce Homo sapiens de connaître une explosion de population redoutable; mais rassure-toi, ça ne durera pas toujours… « Se ne bado ket atao », comme on dit en Bretagne…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
354

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS