Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » En chute libre, les rennes ne sont pas à la fête au Canada
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






En chute libre, les rennes ne sont pas à la fête au Canada

Parcourant la toundra du Québec et du Labrador, à l’est du Canada, les rennes sont un des piliers des communautés indiennes cree et innu de la région. Mais la prolifération de vastes projets industriels et miniers, de barrages et de routes ont signé la disparition d’une grande partie des pâturages. Causant des dommages considérables à l’environnement, la colonisation industrielle des quarante dernières années est ainsi l’un des principaux moteurs du déclin des troupeaux de rennes.

Pour les Innu, la baisse « dramatique » de leur troupeau de rennes, considéré comme l’un des plus importants au monde, a de lourdes conséquences. Celui que l’on appelle caribou en Amérique latine occupe, en effet, une place centrale au sein de cette société de chasseurs. Selon l’ONG Survival International, le troupeau de la rivière Georges ne comptait plus, l’été dernier, que 74 000 têtes, contre 800 000 à 900 000 têtes autrefois. Cela représente une chute de plus de 90 % des effectifs.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS