Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Du piment pour faire cohabiter villageois et éléphants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Du piment pour faire cohabiter villageois et éléphants

A la lisière du parc national de Kakum (Ghana), la cohabitation hommes / éléphants est souvent difficile. Affamés, les éléphants sont attirés par les cultures des villageois et les pillent. En une nuit, une récolte peut être anéantie, compromettant la survie des villageois. Après ces ‘méfaits’, l’exaspération est logiquement à son comble et certains villageois en arrivent à faire la loi eux-mêmes, en abattant des éléphants.

Pour protéger les éléphants du braconnage et les agriculteurs des saccages, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et Conservation International ont présenté aux villageois une technique simple: des morceaux de tissu imprégnés de piment.

Disposé sur un fil tout autour des fermes, ces bouts de tissu odorant suffisent à éloigner les éléphants qui ont horreur du piment. Grâce à ce procédé, la sécurité alimentaire des villageois s’améliore et la cohabitation est plus facile. Simple et peu coûteuse, cette méthode a été inventée au Zimbabwe, où elle a fait ses preuves. Plus économique que l’installation et l’entretien de clôtures électriques, elle est également plus facile et plus rapide à mettre en oeuvre que les méthodes traditionnelles (allumage de feux, roulements de tambour, etc.).

Le parc national de Kakum, au centre du Ghana, abrite des populations isolées de plusieurs espèces en danger d’extinction, y compris l’éléphant de la forêt. Environ 250 à 300 éléphants vivent dans le parc, qui détient un potentiel important pour le développement de l’écotourisme.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 décembre 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS