Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Double carnet rose dans les Pyrénées, sur fond d’inquiétude
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Double carnet rose dans les Pyrénées, sur fond d’inquiétude

Deux nouvelles portées d’oursons viennent d’être signalées dans les Pyrénées centrales, seule zone du massif à accueillir des femelles. Selon les autorités espagnoles, à l’origine de cette information, une des deux femelles serait l’ourse Caramelles, indirectement introduite via sa mère Mellba, pleine au moment de sa capture en Slovénie. Des études et analyses génétiques devraient permettre de préciser l’identité de la seconde femelle, tandis que le nombre d’oursons serait de 3 ou 4.

Concernant le mâle, l’ours Balou s’étant installé sur ce secteur l’année dernière, l’espoir qu’il soit à l’origine d’au moins une portée est réel, ce qui permettrait d’apporter un peu de diversité génétique à une population ursine qui en manque cruellement. Toutes les naissances enregistrées depuis le début des opérations de réintroduction, en 1997, sont à mettre au crédit du mâle Pyros.

Si ces oursons renforcent le noyau central de la population d’ours pyrénéens, comptant 19 des 21 ours repérés dans les Pyrénées en 2011, les Pyrénées n’abritent toujours pas une population pérenne durablement, pour des problèmes de consanguinité importante.

Il n’est à ce titre pas surprenant de voir les associations Pays de l’Ours-Adet et Ferus de se réjouir de ces naissances, tout en appelant le gouvernement à initier un nouveau plan de renforcement de la population pour y apporter un peu de ‘sang neuf’ et, ainsi, assurer sa pérennité dans le temps, comme l’y oblige la directive européenne « Habitats ».

Rémy Olivier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
26 août 2012 - 0 h 00 min

Et maintenant, il faut « monter la garde » pour que les chasseurs ne veuillent pas s’offrir (en vrai) une peau d’ourson. Hier soir, Arte présentait un documentaire tourné en Italie qui montrait, entre autres, comment les chiens protégeaient des ours et des loups, dans le parc des Abruzzes, les troupeaux de moutons (en fait de brebis puisque les fermes produisaient du fromage « pecorino » et si les mâles donnaient du lait, ce serait miracle!). Pourquoi, les Ariégeois, en particulier, mais aussi les Alpins du Mercantour pour les loups, sont-ils incapables de dresser des chiens patous ou autres races de chiens bergers pour protéger leurs troupeaux et préfèrent-ils abattre les prédateurs? Est-ce à dire que la France qui compte plus de chasseurs -avec permis- que l’ensemble de pays européens compte aussi plus de « buveurs de sang »? Je tremble pour ces oursons alors que j’ai participé aux manifs de défense de l’ours des Pyrénées.


gardien de mouton
26 août 2012 - 0 h 00 min

salut,
un troupeau de moutons et toujours un troupeau de brebis car c’est essentiellement elles qui produisent. les éleveurs utilisent des patous, d’ailleurs ceux ci ont du mal à partager avec les autres utilisateurs de l’espace (les touristes quoi!!!).On dirait que la vie agricole n’est pas assez prenante alors on peut bien encore un peu rajouter de la surveillance aux éleveurs (du troupeau, des chiens à dresser, des touristes à éduquer). Les agris iront au cinéma,sur internet, chez leurs amis faire la fête dans une autres vie…Si vous comprenez ça on est sur la bonne voie pour s’entendre.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
85

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS