Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Disparition annoncée du grand tétras ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Disparition annoncée du grand tétras ?

Oiseau emblématique de nos montagnes, le grand tétras, également dénommé le coq de bruyère, est dans une situation de plus en plus désespérée en France. Malgré une couverture forestière en hausse depuis de nombreuses années, les populations de grand tétras régressent inexorablement. En cause : la dramatique absence de forêts naturelles sur notre territoire, l’évolution des modes de sylviculture et d’exploitation forestière et la très forte pénétration de l’homme dans ces espaces par des routes, des pistes et des aménagements de loisir.

Aujourd’hui, alors que le grand tétras vient de disparaître des Alpes françaises, il ne serait donc plus présent que dans le Jura, les Vosges (présence confidentielle de par un effectif très faible) et dans les Pyrénées, où il perd du terrain régulièrement.

Par ailleurs, sa réintroduction dans des milieux censés lui apporter des conditions de vie satisfaisantes n’est pas franchement une réussite. Dans le Massif central, après avoir disparu au début du XIXe siècle, plusieurs centaines d’individus ont été réintroduits dans le Parc naturel des Cévennes, en 1977. Une trentaine d’années après il n’en demeurerait que 20 à 25, répartis en deux petits noyaux, dans le département de la Lozère.

Une protection réelle du grand tétras et des espaces qu’il fréquente est donc plus que jamais d’actualité si l’on veut conserver les dernières populations hexagonales, et les très nombreuses espèces animales et végétales qui fréquentent les mêmes lieux et risquent aussi de disparaître, si rien n’est entrepris.

Présence en France du grand tétras, source Groupe Tétras France (1)

- Alpes 

1977 : 25 à 30 couples

2007 : l’espèce est considérée comme éteinte

- Jura

1977 : 250 couples

2007 : 150 à 200 adultes

- Vosges

1977 : 250 coqs

2007 : 50 coqs

- Massif Central

2005 : 20 à 25 individus à l’état libre (issus du plan de réintroduction)

- Pyrénées

1960 : 10 000 adultes estimés sur le versant français

1990 : 4 500 adultes sur le versant français

Pascal Farcy
1- Le Groupe Tétras France regroupe la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), FNE (France Nature Environnement), le Cora (Centre Ornithologique Rhône-Alpes) Faune Sauvage, le Comité Ecologique Ariégeois, Forêts Sauvages, la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA), le Fond d’Intervention Eco-Pastoral (FIEP), le Groupe Tétras Jura, le Groupe Tétras Vosges, Nature Comminges, Réserves Naturelles de France, la SEPANSO Béarn et le WWF France.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 décembre 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
mab33
8 décembre 2007 - 0 h 00 min

Quel dommage ! La colonisation de l’homme sur la planète est chaque jour plus manifeste !

Sait on précisément ce qui leur manque pour survivre ? Est ce un problème alimentaire, de tranquilité, autre ?


claude le jardinier
8 décembre 2007 - 0 h 00 min

avec tout ce qui se construit dans nos campagnes,cela ne m’étonne guère.l’homme est l’être suprême,le reste l’interesse guère, c’est un monde d’égoïste;et la chasse n’est pas étrangère non plus à sa disparition.Il faut convaincre nos dirigeants de faire le nécessaire auprès des destructeurs pour sauvegarder l’espèce


terremerair
9 décembre 2007 - 0 h 00 min

Comme le mentionne claude le pb c’est bien que l’être humain s’estime être la seule espèce qu’il faut préserver et la seule utile … là je rigole doucement !
Plus j’avance dans cette société plus l’homme me dégoute !


vintemp
9 décembre 2007 - 0 h 00 min

l’humanité ne comprend pas que chaque espèces qui disparais nous rapproche un peu plus du précipice.


simon34
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

La photo qui illustre l’article est une photo de Tétras LYRE (Lyrurus tetrix) ou Petit Coq de Bruyère, qui habite essentiellement dans les Alpes… Il me semble qu’il serait souhaitable de mettre une photo de Grand tétras !

Simon


xavier
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

Quoi de plus significatif pour annoncer la disparition du Grand Tétras de nos forêts que d’illustrer l’article d’une photo non pas d’un Grand Tétras mais d’un Tétras lyre ?


simon34
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

Pour répondre à Mab33, deux causes sortent du lot :

- la destruction et la transformation de son habitat (vieilles forêts mixtes peu dérangées, riches en clairières et en lisières), ce qui aboutit au morcellement des noyaux de population. Les causes : l’intensification de la sylviculture (rajeunissement, coupes à blanc), et la fermeture des clairières (abandon du paturage en forêt, plantations)
- le dérangement permament lié au développement du tourisme et des loisirs de montagne (des chiens aux chasseurs en passant par les photographes, le ski, les grands équipements…)

Il existe par endroits des facteurs aggravants, mais secondaires (câbles, prédation, sur-densité d’ongulés, climat).


régis
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

Des projets sont menés pour sauver cette espèce emblématique de nos montagnes et de nos forets. Pour une partie non négligeable, ces études sont portées par les chasseurs : les chasseurs ne peuvent pas être considérés comme les responsables de cette régression. Le fait est qu’il est très difficile de faire comprendre à un professionel du tourisme que tous les aménagements ne sont pas possibles. Exemple: sur le plateau de Beille (Ariège), la station de ski a décidé de faire passer un circuit de ski de fond en plein milieu des zones de chant du grand Tétras et ce, malgré les recommandations répétés des protecteurs de la nature et en particulier des chasseurs.


vincent
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

Bien que protégé (Parc Régional), le coq était encore chassé récemment par d’influents lyonnais.

A quand un moratoire sur la Chasse?
La promenade des chiens en laisse est interdite, mais le coureur de trophées est en liberté. De qui se moque-t-on ?


mortillon
10 décembre 2007 - 0 h 00 min

Même avenir pour le TETRAS LYRE !
Dans le massif du TAILLEFER (38), le maire de L’ALPE DU GRAND SERRE crée une via ferrata dans un endroit jusqu’à présent épargné en zone natura 2000 : aménagement de nouveaux sentiers, tirs de mines, rotations d’hélicos pour mettre en place des tonnes de ferraille, le tout avec accord de la FRAPNA (voir liste des membres du groupe Tétras France), et subventions du Conseil Général qui nous rabache les oreilles avec le développement durable ! Foutage de geule !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
310

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS