Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Des poissons-chats imitateurs pour combattre les prédateurs
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des poissons-chats imitateurs pour combattre les prédateurs

De la sous-famille des Corydoradinae, le poisson-chat peut prendre diverses apparences, se déclinant en plusieurs couleurs ou adoptant des épines brillantes, des tâches, des bandes, des rayures et des points. Or, si on savait que les eaux Sud-américaines abritent de nombreuses espèces de poissons-chats, dont la plupart appartiennent au genre Corydoras, il s’avère que cette diversité était encore sous-estimée.

En effet, si de prime abord les bancs semblent composés d’une seul espèce, il ne faut pas se fier aux apparences. Selon une récente étude conduite par des scientifiques brésiliens et britanniques, ces communautés, bien que d’aspect identique, renferment plusieurs espèces différentes. Pour parvenir à ce melting-pot trompeur, les espèces de poissons-chats ont appris à évoluer afin de se ressembler.

Appelé « mimétisme Müllerien », ce phénomène permet à des espèces ayant les mêmes prédateurs d’adopter la même coloration d’avertissement. D’après les scientifiques, l’intérêt de cette capacité évolutive tient au fait que les espèces contribuent à « éduquer » les prédateurs et ainsi à les décourager de les chasser.

Outre qu’elles partagent les mêmes prédateurs (oiseaux et poissons) et la même coloration d’avertissement, ces diverses espèces recourent à des moyens de défense similaires, telles que des épines venimeuses rétractables notamment. Mais la nature étant bien faite, bien qu’elles s’imitent en termes d’occupation spatiale et de coloration, elles conservent leurs penchants alimentaires propres. En effet, assurant une bonne cohabitation et écartant tout risque de concurrence alimentaire, 92 % des communautés étudiées comprennent des espèces qui ne convoitent pas les mêmes ressources.

Si cette découverte a permis de révéler une biodiversité jusqu’alors insoupçonnée ainsi qu’un processus d’évolution remarquable, il est à craindre, toutefois, que sous la pression de menaces extérieures, et notamment anthropiques, de nombreuses espèces soient amenées à disparaître.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 10 janvier 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS