Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Dernière étape pour le GIEC de la biodiversité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dernière étape pour le GIEC de la biodiversité

A l’instar du changement climatique qui est placé sous surveillance, au niveau mondial, avec le GIEC (1), la biodiversité devrait faire l’objet des mêmes attentions avec la prochaine création de l’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem services), la plate-forme intergouvernementale en science-politique sur la biodiversité et les services écosystémiques. Si la mise en place d’une telle organisation est discutée depuis 2005, le récent sommet sur la biodiversité de Nagoya pourrait avoir accéléré les choses et laisser espérer son officialisation avant la fin de l’année.

Alors qu’en 2002, presque tous les gouvernements se fixaient comme objectif une réduction significative de la perte de biodiversité au plan mondial, régional et national d’ici à 2010, aujourd’hui, l’échéance étant atteinte, force est de constater que nous en sommes très loin. En effet, même les Nations Unies s’accordent à reconnaître que la Terre fait face actuellement au pire taux d’extinction des espèces depuis la disparition des dinosaures (2). Néanmoins, la reconnaissance de l’importance de la biodiversité dans la survie de l’humanité pourrait avoir agi comme un catalyseur politique au niveau planétaire, pour voir enfin la biodiversité bénéficier, au même titre que le climat, d’un organisme dédié, supranational, d’information et d’alerte. C’est ainsi que l’IPBES devrait être amené à produire une évaluation impartiale des informations scientifiques, techniques et socio-économiques sur la biodiversité et les services liés, qui ferait référence tant au niveau scientifique que politique.

Pascal Farcy
1- Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat.

2- Fin 2008, sur les 44 838 espèces analysées par l’UICN, 38 % étaient menacées, tandis que 90 % des espèces suivies se trouvaient dans une situation plus préoccupante que les années passées.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 novembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS