Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Bilan de la CBI : des pro-baleines renforcés mais impuissants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bilan de la CBI : des pro-baleines renforcés mais impuissants

La 59e commission baleinière internationale (CBI) s’est soldée par un renforcement des pays opposés à la chasse commerciale des baleines et autres cachalots. Une majorité des 77 Etats s’est ainsi prononcée contre un retour à la chasse, empêchant le Japon de réitérer son ‘exploit’ de rallier à sa cause une majorité de participants.

Lors de cette CBI, si le Japon a été particulièrement attaqué et a menacé de se retirer de la convention, une fois de plus la CBI a démontré son impuissance à faire respecter le moratoire sur la chasse à la baleine. En effet, bien qu’adopté en 1986, 3 pays pratiquent encore la chasse, à l’image du Japon qui a annoncé son intention de tuer plus de 1 400 baleines dans l’année à venir, y compris 50 baleines à bosse du Pacifique Sud dont la population serait en nette diminution. De même l’Islande et la Norvège, bien que moins actifs que les Japonais, vont continuer leur activité en totale impunité.

Outre cette bataille, le sanctuaire marin dans l’Atlantique Sud ne verra pas le jour faute de ne pas avoir recueilli la majorité des trois quarts requis (60 % des votants en sa faveur). Néanmoins, la CBI a adopté une résolution par consensus (une première pour un petit cétacé), exigeant une action pour sauver les vaquitas (2) dont les effectifs ne comptent plus que 400 à 600 individus. De plus, de fortes oppositions se sont levées contre la proposition des Etats-Unis d’utiliser une zone d’habitat primordiale pour la baleine franche du Pacifique, au profit de l’exploitation de gisements de pétrole et de gaz. Enfin, la commission a pris note que le baiji, un dauphin chinois d’eau douce, est probablement éteint en raison de la dégradation de son habitat et des captures accidentelles dont il était l’objet.

Pour finir, et ce n’est probablement pas la moindre des mesures adoptées, la CBI a voté une résolution qui appelle la Convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES), à respecter la relation qui existe depuis longtemps entre les 2 organismes et, à ce titre, à ne pas adopter la proposition que le Japon entend y présenter pour tenter de rouvrir le commerce international des baleines.

Pascal Farcy
1- La 14e réunion de la CITES se tient à La Haye 3 au 15 juin 2007.

2- Le vaquita (Phocoena sinus) est un cétacé, type marsouin, vivant au Mexique et considéré comme le plus petit au monde (1,5 m de long maxi). Son aire de répartition est très réduite (2 235 km2) et se situe uniquement dans le nord de la mer de Cortez (Mexique). En savoir plus (en anglais et mexicain)

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS