Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Belette et martre ne sont plus considérées comme nuisibles
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Belette et martre ne sont plus considérées comme nuisibles

Plusieurs animaux sont encore classés comme nuisibles, ou susceptibles de l’être, en France. Cette liste nationale comprend 6 oiseaux (corbeau freux, corneille noire, étourneau sansonnet, geai des chênes, pie bavarde, pigeon ramier) et aussi, depuis ce jour, 10 mammifères (chien Viverrin, fouine, lapin de garenne, putois, ragondin, rat musqué, raton laveur, renard, sanglier, vison d’Amérique).

En effet, jusqu’à présent la martre (Martes martes) et la belette (Mustela nivalis) faisaient partie de cette liste, mais un arrêté du ministère de l’écologie, paru ce jour au Journal Officiel, vient de les en retirer. A ce titre, ces 2 espèces ne pourront plus faire partie des animaux susceptibles d’être classés nuisibles par les préfets au niveau départemental.

Pour mémoire, rappelons que ces espèces en cumulant le statut ‘nuisible’ et ‘gibier’ sont évidemment chassable durant la période légale, mais en plus souvent durant une phase complémentaire définie localement par le préfet. Enfin, de par leur caractère ‘nuisible’, ces espèces peuvent être piégées tout au long de l’année (exception faite du sanglier).

Gageons que cette décision du ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, sera saluée par le milieu de la protection animale.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
tomate
12 décembre 2008 - 0 h 00 min

Bonjour !

Une bonne nouvelle … c’est pas tous les jours !
que l’on poursuive , en supprimant cette liste des animaux nuisibles.


lupus
13 décembre 2008 - 0 h 00 min

Les vrais nuisibles sont les chasseurs.


Tam biêt
14 décembre 2008 - 0 h 00 min

De quel droit effet, décidons-nous de ce qui est nuisible ou utile ( UTILE à qui??? à NOUS, humains, bien sûr!!!) Je dis « nous » car, NOUS somme TOUS responsables du déséquilibre écologique qui prive les animaux de leur territoire, de leur possibilité de s’alimenter. (Par exemple, le renard était autrefois plus fructivore de carnassier (voir les fables et contes)… plus de haies, plus de baies… il se rabat sur les poulaillers…. industriels….. BERCKKKK…il est à plaindre!!!).
En ce qui concerne, en particulier, les oiseaux classés nuisibles : Je vais poser sérieusement la question à la L.P.O. (ma propriété est refuge LPO… d’ailleurs, malgré les panneaux, je passe mon temps à virer les chasseurs de chez moi et à les signaler à l’ONC (Office National de la Chasse -efficace heureusement!!!)
A bientôt = Hen gap lai!!! pour de bonnes nouvelles, espérons-le.


thylacine
14 décembre 2008 - 0 h 00 min

Comme disait le Professeur Choron:  » l’Homme est le seul animal assez con pour croire qu’il a des droits! ».
Notamment le droit de décider que certains animaux n’en ont pas…


elios
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

Qui est le plus nuisible sur cette planète ?!
Qu’on laisse en paix ces espèces qui font beaucoup moins de dégats que l’espèce humaine !
« Deux choses sont infinies : l’Univers et la connerie humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » Albert Einstein


filou
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

Bonne nouvelle en effet pour la martre et la belette, auxquels on pourrait ajouter le renard, grand consommateur de campagnols. Mais ne généralisont pas trop vite, que ceux qui n’ont jamais connus personnellement des dégâts de sangliers, par exemple, aillent un peu sur le terrain se rendre compte, et discutent avec ceux qui voient leur ferme lourdement menacée par ces même animaux, ils nuanceront leur jugement.


blacky01
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

Chasser la belette ? La martre ? Nous revoici revenus au Moyen âge. Et aujourd’hui chasser pourquoi ? Pour mieux déséquilibrer nos petits pays car nous sommes petits à l’échelle du monde (le Darfour au Soudan est plus grand que la France) ou pour répondre politiquement aux chasseurs ? Quelques coups de feu : une voix. Je préfèrerais de loin : pas de coups de feu ; une voie.


joëlle
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

C’est vrai que tous ces animaux déreglent le climat, coupent les forêts primaires, déciment les autres espèces vivant sur terre, menacent gravement la biodiversité, empoisonnent les rivières, les nappes phréatiques et l’océan, s’arrogent le droit de vie ou de mort sur toutes les espèces animales, font des expérimentations attroces sur les animaux,… Heureusement que l’homme est là pour y mettre de l’ordre!


katy
16 décembre 2008 - 0 h 00 min

je suis toujours étonnée que l’homme puisse d’un coup de stylo , classer une espèce animal dans la catégorie des « nuisibles »!
quand comprendrons-nous que nous faisons TOUS partie d’une même chaine et que si nous décidons d’en effacer un maillon …..elle va se casser !


filou
16 décembre 2008 - 0 h 00 min

Je me répète un peu, mais les principales victimes des dégâts de gibiers ne sont pas dans les grandes plaines céréalières, ni dans les élevages hors-sol. Mais surtout dans les régions de bocage et de montagne, comme les cévennes. Ce sont souvent des néo-ruraux, et aussi des écologistes, qui parlaient comme vous avant de faire ce métier. Seulement la réalité est là, les pullulations de sangliers aussi (x 4 en 30 ans). On a le choix : On régule ou on abandonne définitivement ces régions. Il faut prévoir les conséquences : Incendies, enfrichement et recul de la biodiversité. Allez y voir avant de porter des jugements péremptoires.


superflorian
17 décembre 2008 - 0 h 00 min

nous vivons dans un espace totalement remanié par l’homme. La chaine dont Katy parle c’est à l’homme de faire en sorte qu’elle soit la plus riche possible (biodiversité); il n’y a plus de grands predateurs (loup, lynx…) c’est à l’homme d’etudier et de reguler les populations animales afin de garentir une nature riche et belle. Sachez que le laissez faire ne rendra pas la nature plus riche car cela peut menacer des especes plus fragiles, …


thylacine
18 décembre 2008 - 0 h 00 min

Si je comprends bien, que l’homme augmente indéfiniment ses populations, occupe de plus en plus d’espaces, et utilise de plus en plus de ressources, c’est bien, mais que le sanglier fasse de même, c’est mal! Chaque fois que deux espèces vivantes sont en compétition, PAR DEFINITION chacune est « nuisible » à l’autre, de façon objective. Le mot « dégat » n’a aucun sens écologique… Il est purement subjectif, et son appréciation fluctue selon la perception de chacun…


Anibé
31 décembre 2008 - 0 h 00 min

@ thylacine «Chaque fois que deux espèces vivantes sont en compétition, PAR DEFINITION chacune est « nuisible » à l’autre, de façon objective. Le mot « dégat » n’a aucun sens écologique… Il est purement subjectif, et son appréciation fluctue selon la perception de chacun…»

Ben… oui! Le fait est que les « grands prédateurs » ayant disparu (à part l’homme, le plus « grand » des prédateurs), la seule de ces bestioles qui n’ait actuellement plus de prédateur est le sanglier. Et c’est vrai qu’une harde de sangliers (le solitaire est blagueur: il vient avec ses copains) qui passe dans une friche (pas grave), une clairière (pas grave), un champ en culture (oups!), un potager ouvert (aiiiiie!), ça laisse des traces, comment dire… à se taper la tête sur les murs. Une dévastation:y’a plus rien. C’est labouré. T’as plus qu’à recommencer. Si c’est possible (saison, petits sous, etc.)

Perso, je suis contre la chasse, par principe. Je ne mange généralement pas de viande. Pour diverses raisons.
Mais le sanglier, là, je dois dire, c’est un peu le truc que tu sais pas quoi faire, hein…
A part la clôture électrique (j’ai un copain qui a dû en venir là, en accord avec ses voisins de champs), mais faut faire gaffe où on met les pieds, hein! :o /
Et c’est vrai que depuis quelques années, il y a une reproduction galopante (c’est le mot!) de sangliers…
Il y a 2 ans, à la Réserve de St Quentin en Yvelines, la chasse à l’arc a été autorisée. Uniquement en ce qui concerne les sangliers. Parce qu’il bouffent tout ce qui dépasse, en plus.

Il faut quand même savoir qu’un chasseur fasse à un sanglier n’est pas forcément en situation favorable: tuer un sanglier n’est pas du tout facile. Et plus d’un chasseur s’est pris son propre pruneau en ricochet pour avoir tiré de face sur le bestiau! Ils ont des os extrêmement épais et solides! ;o) Tu vois, là, l’animal a vraiment ses chances! (eh nan, j’aime pas les chasseurs…) Sans compter que si tu l’embêtes, le sanglier, il peut s’énerver et se mettre à courir après toi… là non plus je ne parie pas sur ton avenir. :o D

Une proposition?

A part ça, moi, bouffer du corbeau, de la corneille, de la belette ou autre… beurk, pas mon truc. Faudrait vraiment qu’on en soit à ne plus trouver de salade dans les jardins ni de mûres dans les ronces! ;o)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
61

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS