Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Après la terre et l’espace, Google explore les océans
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Après la terre et l’espace, Google explore les océans

Lancé en 2005 par le plus célèbre moteur de recherche internet, Google Earth permettait jusqu’alors d’explorer les zones terrestres de notre planète. S’il donnait la possibilité d’une balade dans l’espace proche de la Terre, l’immensité des océans lui restait close. Aujourd’hui, en lançant la version 5 de son logiciel, qui demeure gratuit (1), Google comble ce vide avec une fonctionnalité Océan qui permet aux internautes de découvrir le relief des profondeurs des océans, grâce à une visualisation en 3D. Si au premier abord la manipulation ne semble pas évidente, avec un peu d’expérience les choses s’arrangent. Ainsi, le mieux est de s’approcher à une cinquantaine de mètres de la surface de l’eau puis, en mode relief, de jouer sur l’inclinaison de l’image jusqu’à passer sous l’eau. A ce moment, selon la nature des fonds marins, le spectacle va de ‘rien à voir’ à des reliefs plus ou moins accidentés (privilégiez les grandes failles et autres volcans sous-marins). A noter, que sous l’eau, notamment dans les grands fonds, il ne faut pas hésiter à jouer sur l’altitude pour s’enfoncer un peu plus et se déplacer dans les grandes failles qui parsèment le fond des océans. En conséquence, comme le souligne Eric Schmidt, le PDG de Google, ‘Les possibilités offertes sont réellement infinies’.



Quelque part au fond de l’océan avec Google Earth Océan



Des différents modules de Google Earth, ce nouveau venu est probablement celui qui se veut le plus ‘écolo’. Au-delà de la plongée dans les océans de la planète, nombre de points permettent d’accéder à diverses ressources pour s’informer sur les océans (photos, schémas et autres vidéos) pour l’essentiel provenant de partenaires institutionnels ou d’ONG.

Avec cet outil, le géant de l’informatique américain permet à tout un chacun de mieux appréhender un des lieux les plus difficiles d’accès de notre planète. Parmi les fonctions proposées, on retient tout particulièrement les points ‘Explorez les Océans’ (photos et vidéos sur les plus intéressantes zones océaniques), ‘Observation de l’évolution de la faune’ (pour accompagner des animaux marins suivis par satellite), ‘Zones mortes’ (espaces où les mers ont été en grande partie vidées de toute vie, avec des éléments de réponses pour éviter d’y participer). Enfin, un partenariat a également été mis en place avec la fondation Cousteau, donnant accès à des vidéos du célèbre homme au bonnet rouge, dont certaines d’expéditions n’ayant encore jamais été visionnées, d’après Google.

Accessoirement, les habitués de Google Earth remarqueront l’ajout de diverses fonctionnalités, dont la possibilité de ‘revenir’ dans le passé et de constater les changements climatiques qui ont frappé les régions pour lesquelles il existe des images satellites historiques. Enfin, pour finir, une fonction que je n’ai pas testée, mais qui intéressera les amateurs de randonnées ou de jogging. Il est désormais possible de télécharger des itinéraires à partir d’appareils GPS sur Google Earth, pour les visualiser et enregistrer ultérieurement.

Pascal Farcy

1- Google Earth peut être téléchargé gratuitement sur le site qui lui est dédié.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Linotte
5 février 2009 - 0 h 00 min

Enfin une bonne nouvelle pour les randonneurs des fonds sous-marins ! :)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
104

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS