Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » Appel à suivre la migration des cigognes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Appel à suivre la migration des cigognes

De la mi-août à la mi-septembre, la migration des cigognes bat son plein, qu’elles soient blanches ou noires.

Après avoir failli disparaître de France (seulement 9 couples en 1974), la cigogne blanche apparaît sauvée dans l’hexagone, avec 1 027 couples nicheurs dénombrés l’année dernière. Toutefois, comme le rappelle la LPO, sa protection ne doit pas se relâcher car ‘les causes qui avaient fait disparaître la cigogne il y a trente ans sont toujours présentes : agriculture intensive, pesticides, pollution, assèchement des zones humides, électrocution, tir… mais aussi destruction sur leurs lieux d’hivernage africains, où elles sont chassées et empoisonnées lors des traitements chimiques contre les criquets.’

En France, les oiseaux que l’on voit ne sont pas tous nicheurs, mais des migrateurs de passage qui nous rendent visite deux fois par an. En mars d’abord, quand la cigogne blanche rejoint ses zones de reproduction : l’Allemagne, la France et les Pays-Bas. Puis en août, quand elle repart dans ses quartiers d’hiver : l’Espagne, l’Afrique noire (Mali, Sénégal…) et même la France où près de 1 000 cigognes passent l’hiver !

Facilement identifiables (long bec, pattes rouges et rémiges noires, envergure de plus d’un mètre et demi, vol lent, cou tendu vers l’avant) la plupart des cigognes traversent la France du Nord-Est vers le Sud-Ouest, en effectuant des poses régulières pour reprendre des forces, y compris au cœur des villages ou au milieu des champs de céréales. L’identification de ces déplacements est utile pour le suivi et la protection de ces échassiers, aussi pour toute observation de cigognes, n’hésitez pas à contacter la LPO au 05 46 82 12 34 ou par mail à lpo@lpo.fr.

Rappelons à ce titre, qu’il faut éviter d’approcher les individus au sol. Leur trajet migratoire est long et le repos qu’ils prennent au sol est trop souvent troublé par les curieux qui cherchent à les approcher…

De son côté, la cigogne noire, nettement plus farouche, avec son bec rouge et son plumage sombre, passe beaucoup plus inaperçue, d’autant qu’elle reste un nicheur rare en France (une quinzaine de couples en 2004). Ses observations intéressent néanmoins la LPO, avec une période de migration légèrement décalée : de début septembre jusqu’à la mi-octobre environ.

En savoir plus sur la cigogne blanche

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Philip Sargisson
2 septembre 2016 - 21 h 19 min

Un groupe de 36 individus s’est posé dans le champs devant chez moi il y a 2 heures. Après une demie heure le groupe est reparti, survolant ma maison, se poser dans les arbres d’une forêt à 1 km de distance. Je les voyais clairement avec les jumelles à la tombée de la nuit. Je suis à Sauverny (01220) à 300m de la frontière suisse. Philip Sargisson (z2005@wanadoo.fr). Avez-vous une idée d’où ce groupe venait?






à lire aussi
     
Flux RSS