Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » 900 000 hectares de forêts protégés au Cameroun
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






900 000 hectares de forêts protégés au Cameroun

Alors que seulement 12 % des forêts anciennes d’Afrique subsistent à l’heure d’aujourd’hui, le gouvernement camerounais vient de prendre une décision qui réjouira les défenseurs de biodiversité. Il vient en effet de déclarer les 895 492 hectares de la forêt de Ngoïla-Mintom comme ‘concession de conservation’. Autrement dit, ces milliers d’hectares sont désormais hors d’atteinte des industriels forestiers.

Zone forestière clé, Ngoïla Mintom représente un des derniers gros blocs de forêt tropicale intacte au Cameroun. Elle constitue un lieu de vie pour les populations pygmées Baka, qui vivent uniquement de ses ressources. Cet espace forestier représente, de plus, un couloir important pour les migrations des éléphants et pour la protection des grands singes d’Afrique (gorilles et chimpanzés).

Les forêts du bassin du Congo représentent l’une des dernières régions au monde qui possèdent de vastes étendues de forêt tropicale humide abritant une grande diversité de plantes vasculaires, d’insectes et de grands mammifères. Ces forêts sont habitées par plus de 400 espèces de mammifères, plus de 1 000 espèces d’oiseaux et probablement plus de 10 000 espèces de plantes dont 3 000 environ seraient endémiques. Aussi, pour Greenpeace, l’initiative camerounaise en appelle d’autre, notamment au Gabon et au Congo Brazzaville.

Cela étant, hormis l’exploitation forestière, les forêts d’Afrique centrale souffrent également du commerce de viande de brousse. Ce braconnage est même considéré comme la menace la plus imminente pour les forêts et la biodiversité qu’elles représentent dans cette région du globe.

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS