Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » 4 500 hectares de zones humides placées sous protection en Camargue
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






4 500 hectares de zones humides placées sous protection en Camargue

Etablissement public créé en 1975 et membre de l’Union mondiale de la nature (UICN), le Conservatoire du littoral acquiert des terrains fragilisés et menacés dans l’optique de les ‘remettre en état’. Une fois ces travaux de remise en état effectués, il confie ces espaces à des collectivités locales ou à des associations, tout en se réservant un droit de regard sur leur gestion. Au 1er juillet 2009, le domaine relevant du Conservatoire du littoral représentait 125 000 hectares, 600 sites naturels et 1 000 km de rivages.

Le 28 octobre 2009, le Conseil d’administration du Conservatoire a continué sur cette lancée, en votant à l’unanimité l’acquisition de 4 500 hectares de zones humides en Camargue, sur la commune d’Arles, soit la plus importante opération foncière qu’il ait réalisée à ce jour.

A la faveur de cette initiative, les terres en question sont désormais classées au titre de la convention RAMSAR, « traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources ». Elles intégreront, en outre, l’inventaire des zones naturelles d’Intérêt écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), initié par le ministère.

Site majeur de reproduction des flamands roses, cette zone humide camarguaise de 4 500 hectares se veut également la terre d’accueil de nombreux autres animaux tels que certaines espèces d’oiseaux (le sterne pierragarin, la mouette rieuse, le goéland railleur…), de reptiles, d’amphibiens et de mammifères…

Si le gouvernement se félicite de cette indéniable avancée, il reste, toutefois, encore du chemin à faire avant de satisfaire l’objectif fixé lors du Grenelle de l’environnement, visant l’acquisition de 20 000 hectares de zones humides à l’échéance de 2015.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
5 novembre 2009 - 0 h 00 min

pour une fois que je suis d’accord avec le gouvernement…


philou
6 novembre 2009 - 0 h 00 min

Sous « l’utilisation rationnelle des ressources naturelles », on trouve n’importe quoi en France.
La protection de la nature dans nos Parcs Nationaux est une approche totalement anthropocentriste (je pourrais développer…).
Je ne connais pas le Parc de Camargue, mais j’imagine que les activités déja existantes ( rizières, chasse, pêche ou que sais je) ne sont pas modifiées? quelqu’un peut il me renseigner?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS