Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » 28 % des crustacés d’eau douce menacés en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Ecomobilité 2

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Comment trouver une mutuelle adaptée à la ...
  2. Apprendre l’anglais en ligne
  3. Couper l’eau pendant le savonnage !
  4. Chaudière à basse température ...
  5. L’hiver, faut-il hiberner ou préparer le ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
USED jonathan-ybema-n29bMCHktj0-unsplash
  Comment bien chauffer sa maison ? Saviez-vous que le chauffage est l’une des plus grosses dépenses d’un foyer ? Il est donc important de se tourner vers un système économique et confortable, tout en adoptant les bons gestes au quotidien. Revoir l’isolation de son logement, utiliser la domotique, adapter la température en fonction des pièces, entretenir ses équipements… Tous ces gestes évitent d’avoir froid [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999







28 % des crustacés d’eau douce menacés en France

Selon un état des lieux dressé par l’UICN (1) et le Muséum national d’Histoire naturelle, près de 28 % des 576 espèces de crustacés d’eau douce recensées en France métropolitaine sont menacées. En tête de cette Liste rouge, les 3 espèces d’écrevisses métropolitaines se raréfient, sous la pression des aménagements, d’une maladie mortelle (la peste des écrevisses), et de la prolifération d’écrevisses américaines introduites. Recouvrant des centaines d’espèces méconnues, souvent microscopiques, les crustacés d’eau douce sont pourtant une source d’alimentation importante pour les poissons. Beaucoup d’entre eux jouent un rôle de filtre de l’eau et de régulateur de la prolifération des algues.  

Indicateurs de la qualité des eaux, ces crustacés sont très sensibles aux pollutions chimiques. La démoustication des plans d’eau menace ainsi un petit crustacé très rare (Chirocephalus spinicaudatus). En réduisant les niveaux d’eau et en accentuant les périodes d’assèchement, les prélèvements d’eau croissants pour les activités humaines sont une menace supplémentaire. Ils fragilisent également les espèces souterraines vivant dans les nappes d’eau phréatiques. Bien d’autres pressions sont à prendre en compte, dont les aménagements, le drainage et le remblaiement des mares temporaires pour l’urbanisation ou l’agriculture.

Cécile Cassier
1- Ce bilan résulte de trois années de recherches conduites conjointement par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le Muséum national d’Histoire naturelle, dans le cadre de la Liste rouge des espèces menacées en France.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
14 juin 2012 - 0 h 00 min

L’Homme est un très gros animal, parmi les plus gros de la planète. En plus, il prolifère de façon explosive et atteint des biomasses monstrueuses au km2. Le plancton d’eau douce lui paraît ainsi « microscopique » et généralement d’ailleurs, il l’ignore…
Cela n’empêche qu’il existe, ce plancton, constitué de beaucoup de petits Crustacés; il est diversifié et atteint lui aussi des biomasses élevées dans de bonnes conditions.
Mais les Crustacés sont d’ordre millimétrique souvent. Il y a beaucoup d’êtres vivants encore mille fois plus petits.
Tous ces êtres sont en compétition. Et si les Ecrevisses « de souche » ont à souffrir de la compétition des écrevisses « immigrées », tous les crustacés ont à souffrir de la compétition avec l’homme, et subissent de façon CROISSANTE la CROISSANCE (numérique et économique!) de l’espèce humaine. Tout cela est assez simple en somme. Alors assez de tartufferie! On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Si l’on veut laisser de la place aux autres, il faut limiter la nôtre… Un enfant de 4 ans comprendrait. Que l’on mette un enfant de 4 ans au pouvoir!






à lire aussi
     
Flux RSS